Home » Actualité » Un nouveau DVD sur la vie de Maria Montessori (page 2/5)

Nos formations en ligne

Notre chaine YouTube

Méthode OML

Pour prendre contact avec nous…

Un nouveau DVD sur la vie de Maria Montessori (page 2/5)

C’est avec le joli sourire de l’actrice italienne Paola Cortellesi entourée d’enfants, que j’aborderai ce matin, le profil physique et psychologique de Maria Montessori dans ce film.

Maria est une belle femme, issue d’une classe moyenne italienne romaine. Elle semble avoir autant de charme que de persuasion et  de détermination. Ce qui fait d’elle une personne psychologiquement FORTE, dans la société italienne des années 1900 et qui imposera des changements dans l’éducation à l’internationale jusqu’à aujourd’hui y compris en France, 114 ans plus tard !

On découvre dans ce film que les femmes travaillent en tant que nourrices, ouvrières, paysannes, maîtresse d’école ou infirmière…  Elles n’ont pas accès aux universités. Nous passons beaucoup de temps sur cette partie importante de la vie de Maria, car non seulement elle sera une des premières étudiantes italiennes en Médecine, mais elle y fera des rencontres, dont celle de Giuseppe Montessano (1868-1961) directeur de l’école d’ortophrénie qu’ils créeront ensemble pour s’occuper des enfants handicapés.

Maria est de caractère opiniâtre. Elle avance avec détermination dans ses projets.

Elle ne se laisse pas mener par l’ambiance éducationnelle de son époque :

  • les adultes frappent et punissent les enfants,
  • les femmes n’ont pas accès à certaines formations à l’université,
  • les femmes enseignent et prennent soin des enfants, les hommes dirigent

Elle ne se laisse pas dominer, ni par ses parents, ni par son amant et sa mère, ni par ses supérieurs hiérarchiques, voire la politique de son pays non plus (à la fin du 2e DVD).

Elle ne baisse pas les bras, surtout pour mener de front l’éducation de son fils, en tant que fille-mère dont le père a toute autorité à l’époque. On assiste à des séquences très douces et maternelles entre Maria et son fils qu’elle visite régulièrement dans sa famille adoptive rurale.

J’aime cette réplique, que lui fait un hiérarchique de l’Education Nationale italienne :

« Vous êtes différente, vous ne vous inclinez jamais. »

Demain nous aborderons d’autres thèmes du film.