Home » Maria Montessori

Category Archives: Maria Montessori

Nos formations en ligne

Notre chaine YouTube

Académie TMF sur Facebook

Méthode OML

Nouveau programme « Mon bébé et moi restons confinés à la maison »

Bonjour,

Depuis le 16 mars 2020, vous êtes confinés à la maison avec votre bébé de moins de 18 mois. Nous avons réfléchi sur la façon de vous aider à vivre ce moment le plus positivement possible. Nous avons la joie de vous présenter un tout nouveau programme hebdomadaire à faire à la maison avec votre bébé. Ce programme est simple, rapide et positif. Ci-dessous nous vous présentons le contenu hebdomadaire d’une semaine type. Nous prévoyons de prolonger ce programme chaque semaine à venir durant 20 semaines maximum (nous espérons tous que le confinement sera terminé avant !).

Nous sommes des spécialistes de l’Education des bébés depuis 25 années et avons créé des programmes e-learning (Langue des signes française pour bébé, Montessori, Pikler, Posture des 5S, OML) pour les professionnels de la petite enfance depuis 2013.

Voici l’équipe pédagogique :

Caroline est enseignante de l’Education nationale, éducatrices Montessori, formatrice e-learning et animatrices d’ateliers bébés/parents,

 

 

 

Maelys est éducatrice montessori, formatrice à la langue française des signes,

 

 

 

Murielle est éducatrice Montessori, formatrice e-learning, auteure et consultante en pédagogies.

 

 

Pour 4,99€ la semaine, nous vous proposons l’accès à toutes les activités pédagogiques pour cinq jours (peu importe le jour de l’achat) afin de passer des moments utiles et de bonheur avec votre bébé.
Cliquez sur le panier ci-dessous pour acheter la première semaine.

Programme type pour chaque semaine (avec accès garanti durant 12 mois)

Chaque jour, avec votre bébé, vous regardez la même vidéo contenant la présentation des signes de la semaine et la même vidéo de la chanson avec ces signes-là. A ces deux vidéos s’ajoutent une vidéo d’éthymologie (uniquement pour les parents le lundi) et une vidéo de phrases le mercredi.
Enfin nous vous proposons une activité ou deux activités maximum par jour à faire avec votre bébé.

Voici le programme détaillé ci-après.

Lundi

  • Vidéo cours N°xx langue française des signes pour les bébés (LSFBB)
  • Vidéo (pour les parents uniquement) d’éthymologie des signes
  • Vidéo chanson N°xx LSFBB
  • Activité 1 Activité sensorielle (fiche + photo ou vidéo)

Mardi

  • Vidéo cours N°xx LSFBB
  • Vidéo chanson N°xx LSFBB
  • Activité 2 Activité manuelle (fiche + photo ou vidéo)

Mercredi

  • Vidéo cours N°xx LSFBB
  • Vidéo cours N°xx des phrases avec les mots de la semaine
  • Vidéo chanson N°xx LSFBB
  • Activité 3 Leçon de dessin (vidéo)

Jeudi

  • Vidéo cours N°xx LSFBB
  • Vidéo chanson N°xx LSFBB
  • Activité 4 Faire des mouvements (fiche + photo ou vidéo)

Vendredi

  • Vidéo cours N°xx LSFBB
  • Vidéo chanson N°xx LSFBB
  • Activité 5 Activité langage (fiche + photo)

Pour acheter le programme de la première semaine au prix de 4,99€, cliquez ICI

PS Nous sommes en train de développer un programme pour les bébés entre 18 et 36 mois.

Si vous avez des questions, remplissez le formulaire ci-dessous.

La 1ère BD sur Maria Montessori

Maria Montessori
Récit de la méthode

Critique de la bande dessinée publiée en français aux éditions Les enfants rouges, rédigée par Murielle Lefebvre, consultante en pédagogies humanistes et spécialiste Montessori depuis 25 années.

  • Le graphisme est assez réaliste, les angles visuels sont diversifiés.
  • J’aime les couleurs dégradées même si je n’aime pas les nuances choisies.
  • Les auteurs ont produit l’effort d’aller chercher les informations à la source, cad dans les écrits de Maria Montessori.
  • L’ouvrage a été réalisé en équipe avec la recherche d’un scénario.
  • Les dernières planches poétiques sont une bonne surprise, et mon fils de 11 ans qui connait bien la pédagogie pour l’avoir vécu dans sa vie depuis sa naissance en a bien compris l’histoire.
  • J’aime beaucoup le fait que ce projet soit indépendant et pas l’oeuvre dictée d’une entité commerciale.
  • En fin d’ouvrage, les auteurs ont pris le temps d’écrire un résumé théorique qui est bienvenu pour qui voudrait le lire.

 

  • La traduction pêche par des choix de mots inappropriés dans le secteur éducatif.
  • Une grosse confusion est faite (elle est courante hélas dans le milieu) entre « matériaux » et « matériels. 
Je le rappelle dans mes formations depuis des décennies :
 un matériel, des matériels
 – un matériau, des matériaux
. Et en l’occurrence, nous n’utilisons pas de matériaux avec les enfants dans une classe montessori !
  • L’histoire est décousue en dépit de l’effort de présenter un scénario avec Maria Montessori comme narratrice.
  • Deux pages sont mal imprimées et illisibles.
  • Il y a beaucoup de citations extraites des livres de Maria Montessori.
  • Pourquoi avoir inséré à la fin de l’histoire principale, une autre histoire en forme de rêverie ?
  • Si on ne connait pas déjà la biographie de Maria Montessori, on a du mal à comprendre l’histoire racontée, comme par exemple subitement « Je venais d’avoir 17 ans » sur une planche. Il faut comprendre que c’est Mario, son fils qui parle.
  • Je n’ai pas aimé le changement de graphisme lors de la fuite de l’Italie par exemple.
  • Il y a des erreurs importantes dont celle du nom de l’Américaine Helen Parkhust, c’est dommage surtout pour les Américains sans lesquels la pédagogie de Maria n’aurait pas survécu sur la planète, on oublie de le dire.

En conclusion, ce premier essai est courageux.
En tant que pionnière sur le même thème, puisque j’ai été la première à écrire un livre sur la pédagogie de Maria Montessori, la première à écrire un livre sur la pédagogie de Maria Montessori pour les bébés et la première à  avoir partagé les leçons pour devenir éducateur en France, je peux dire combien c’est courageux de se lancer de la sorte.
Surtout en dehors du giron d’une Association Internationale qui continue à vouloir imposer ses lois à chacun sans initier grand chose !

Rien n’est plus vital pour l’enfant que la concentration humaniste

Voici un petit extrait vidéo de notre formation Montessori online sur le thème de la concentration qui nous est cher et que nous abordons dans nos formations aux métiers de guide d’enfants petits et grands.

 

Vous êtes vraiment sensationnels et cela nous remplit de joie au quotidien !

Que devient la pédagogie Montessori ?

Depuis ces dernières années, la pédagogie montessori est enfin sortie de l’oubli en France.

Nous avions beaucoup oeuvré pour cela avec le premier site internet en français www.montessori.fr en 1995, puis le premier livre en français « la pédagogie montessori illustrée » en 2006, les premières formations d’éducateurs online en 2013, etc.

Cependant, désormais quand je vois un magazine dans un kiosque français afficher « Montessori » sur sa couverture, je suis horrifiée  par ce que je vois et ce que je lis de l’article. Ce n’est pas cela du tout, on n’a pas bien compris de quoi il s’agissait (ou en ne veut pas comprendre ?) !

On ne peut mettre cette philosophie très spécifique dans une liste non triée entre Freinet, la méthode Singapour ou une boîte de jouets en plastique. C’est comme si on comparait le travail d’un architecte de métier, au dessin de ma maison de rêve que j’effectue sur mon ipad avec un logiciel grand public ou au dessin d’une maison réalisé au crayon par un enfant sur une feuille de papier.
L’architecte connait les matériaux, les proportions, les normes, la maîtrise d’ouvrage, ils les a étudiés durant des années. Moi, je dessine mes rêves sur mon ipad mais n’y connait absolument rien et enfin mon fils dessine ses rêves d’enfants qui sont encore moins réalistes que les miens.

Analogie des haricots verts et des méthodes mathématiques

Aujourd’hui je vous propose une analogie entre les légumes et les Mathématiques.

Cela commence par les  grandes phrases « On doit manger des légumes pour être en bonne santé » et « On doit étudier les Mathématiques pour s’adapter à notre culture ».

Pour se faire, vous pouvez aller au supermarché en voiture et acheter une boîte de conserves. Chez vous, il suffira de l’ouvrir, de verser les haricots dans votre casserole et de faire réchauffer le tout avant de servir. Vous pouvez également acheter une méthode quelconque de Mathématiques sur internet, c’est-à-dire le dernier livre à la mode sur le sujet, comme la méthode Singapour par exemple, et puis vous expliquez aux enfants comment remplir le livre de l’étudiant.  Le tour est joué.

Vous pouvez aussi aller au marché de votre voisinage, choisir des haricots bio frais cultivés localement, rentrer chez vous, les écosser et les faire cuire à feu doux avec des épices ou un assaisonnement avant de les apprécier. L’esprit n’est pas le même, le goût n’est pas le même, la valeur nutritionnelle n’est pas la même que pour les haricots verts en conserve.

Pour les Mathématiques Montessori c’est identique. Il faudra faire l’effort supplémentaire (versus j’achète une méthode c’est-à-dire un livre avec des images et exercices) d’acheter le matériel, de se former à le comprendre, de le présenter à l’enfant et de le laisser sur l’étagère pour que la suite arrive, c’est-à-dire que la méthode devienne active car déclencheur de la mise en marche d’un processus chez l’enfant.

L’esprit n’est pas le même, le goût n’est pas le même, la valeur nutritionnelle des Mathématiques n’est pas la même que pour les Mathématiques « en livre ».

Je vous laisse faire votre choix nutritionnel.

Murielle

 

Les enfants ont un fort potentiel

Certains enfants de 5 ans sont capables de dessiner seuls des graphes mathématiques. Ils sont capables d’expliquer par oral en complément du dessin, leur compréhension de l’Histoire des civilisations et enfin ils se posent les bonnes questions essentielles.
 
Comment pouvons-nous les accompagner au mieux ?
 

Une formation unique en France

Notre toute nouvelle formation online à la pédagogie Montessori est unique parce que :

– Elle est le fruit de 6 années d’expérience en e-learning

– Elle a émergé grâce à l’accompagnement antérieur à aujourd’hui de plus de 600 adultes en formation aux différents métiers d’éducateur

– Elle est conçue et encadrée par des spécialistes cumulant plus de 50 années d’expérience

– Elle est la version 2 totalement revue pour être moderne et plus adaptée à 2020 qu’à 2013

Venez nous rejoindre très vite !

Pour vous inscrire

Pour en savoir plus

 

Interview de Murielle Lefebvre, consultante en pédagogies, créatrice du site www.montessori.fr

Qu’aimez-vous le plus dans votre métier ?
Mon métier est très diversifié et il me permet d’exprimer mes convictions, ma créativité selon les besoins exprimés, les rencontres et les sujets qui me portent. C’est pourquoi j’ai pu écrire des livres, créer des supports didactiques et pédagogiques, des cd-rom, des programmes e-learning, etc… C’est infini.

J’ai croisé des centaines de personnes parmi lesquelles avant tout des enfants et puis des adultes passionnés, des professionnels, des gens dédiés à des causes parfois difficiles, sans lesquels, certains seraient en peine. Le secteur social devrait être plus valorisé à mon sens.

Qu’aimez-vous transmettre ?
J’aime beaucoup les mathématiques, surtout servies à la sauce montessori -)
J’aime bien amener les adultes dans des situations de réflection autonome.

Quelle pédagogie préférez-vous ?
A 30 ans, j’ai eu un coup de coeur pour celle de Maria Montessori. Je continue à étudier d’autres pédagogies, mais l’effet n’est pas le même, j’avoue. Récemment j’ai pu étudier les travaux de Piaget, c’est intéressant, surtout à l’heure actuelle où les media nous serinent avec les neurosciences. Ce monsieur est allé au bout de ses observations et convictions.

Dans quel pays aimez-vous vous rendre et pourquoi ?
Je voyage dès que je le peux, surtout parce que mon travail me le permet. J’aime les Amériques (nord et sud) et puis l’Europe. Je n’ai pas de préférence et je ne peux aller très loin, car je travaille en même temps que je prends soin de mes quatre fils.

Quelle est l’école qui vous a laissé un souvenir mémorable ?
Au tout début de mes visites en 1995, car je ne connaissais pas bien le milieu encore, un jour en Caroline du nord, j’ai pu visiter une maison transformée en école et les enfants m’ont semblé être les abeilles affairées dans leur ruche. C’était une classe maternelle avec une quarantaine d’enfants. J’ai eu vraiment une sensation forte que c’était « la maison des enfants » telle que Maria Montessori l’avait prévue.

Combien d’écoles avez-vous visitées ?
Je ne peux les compter car je continue à en visiter chaque année en France et à l’étranger. La dernière, c’était en Suisse, il y a un mois. Une très belle école bilingue dans la forêt avec 45 enfants.
J’avoue que les plus belles écoles que j’ai visitées sont aux USA, avec des établissements de plusieurs centaines d’élèves, des programmes innovants, pour toutes les tranches d’âges de l’enfant, des playground gigantesques, des équipes éducatvies très complémentaires.

Quel est votre jeu préféré ?
Je n’en ai pas car j’aime beaucoup jouer depuis que je suis petite, et sous différentes formes. En ce moment comme jeu de société c’est le « rummikub » car c’est l’automne et on reste au chaud en famille durant la soirée.-)

Qu’aimez-vous cuisiner ?
Je ne cuisine que rarement le même plat, car j’aime découvrir de nouvelles saveurs. Avec l’internet on prend moins de risques maintenant, car on trouve des vidéos pour se préparer visuellement à la recette !
Actuellement, je suis dans une période « ayurvédique » car j’ai pu suivre un cours de cuisine avec une indienne et je mets des épices dans beaucoup de plats.
Je suis créative en cuisine et me laisse guider par ma spontanéité et des bases acquises. Finalement la cuisine pour moi c’est comme la pédagogie !

Pouvez-vous partager un de vos rêves ?
J’aimerais imprimer un album de mes photos de nature et de mes photos de paysages prises depuis des décennies.

Quelle est la chose la plus surprenante que vous a dit un enfant ?
C’était dans une école montessori français en province où j’avais proposé une formation d’adultes et les enfants étaient bienvenus. Une petite fille de 8 ans, entre dans la classe et me demande « C’est toi Maria Montessori ? »

 

Interview effectué par Aimée Call

Une stagiaire finissante de la formation d’éducatrice (6-12 ans) au sein de notre Académie TMF nous écrit

C’est avec une immense joie que j’ai reçu mon document de fin de parcours pour la formation de niveau 3 (6-12 ans).

Je dois saluer le professionnalisme des intervenants et la qualité des cours dispensés.
Ce n’est pas une surprise puisqu’ayant déjà suivi le niveau 2 auparavant, c’est tout naturellement que je m’étais de nouveau dirigée votre association TOUT MONTESSORI EN FRANCE pour poursuivre mon exploration dans l’univers de Maria Montessori.

Murielle Lefebvre fut mon interlocutrice privilégiée tout au long de cette formation et je l’en remercie tellement ! De sa présence discrète et bienveillante, elle a su répondre à toutes mes interrogations, se montrer disponible et encourageante lorsque cela fut nécessaire.

Les cours sont complets, attrayants et l’apprentissage est fluide et intuitif bien que le contenu soit dense, ce qui est bien normal, rappelons-le, il s’agit du niveau 6-12 ! Les sciences, l’histoire, la géographie, le français, les mathématiques, les grandes leçons, l’histoire de l’éducation, chaque matière est bien détaillée en chapitres et comporte la leçon, les éventuels documents annexes et de nombreuses vidéos de mise en pratique. J’ai été particulièrement séduite par l’Education cosmique et les grandes leçons qui offrent de multiples possibilités d’approfondir les connaissances tout en aiguisant l’intérêt de l’enfant.

Et bien sûr, en toile de fond, cet état d’esprit si important, cette « posture » si différente qu’il est nécessaire de bien comprendre et d’acquérir si l’on souhaite mettre en pratique la pédagogie Montessori.

C’est avec émotion que j’ai refermé pour la dernière fois mon interface sous Chamilo mais qui sait ! Peut être nous reverrons nous pour de nouvelles aventures !
Un très grand merci à vous tous chez TOUT MONTESSORI EN France !

K.
13 septembre 2018