Home » Actualité

Category Archives: Actualité

Nos formations en ligne

Le dernier livre de Murielle !
Notre page sur Facebook
Notre page sur Instagram

Notre chaine YouTube

Méthode OML

Recrutement dans une école Montessori de la Drôme

 

L’école l’Envol de Piègon se situe dans la belle région de la Drôme Provençale, installée dans un cadre verdoyant et calme.
Profil demandé :
– Vous êtes formée 3/6 ans avec une expérience dans une ambiance Montessori,
– Vous avez la capacité d’analyser et de prendre des décisions autonomes, et responsables,
– Vous êtes capable de mettre en place, développer et adapter la pédagogie Montessori au sein de l’ambiance,
– Vous êtes apte à analyser les besoins des enfants et d’y répondre dans une attitude bienveillante,
– Vous êtes à même de développer et maintenir des relations solides avec les parents,
– Vous avez un esprit d’équipe pour une travail d’échange et de collaboration.
Qualification :
– Vous avez un minimum BAC+2.
Poste :
– Poste à pourvoir en septembre 2024
– CDD de 10 mois évolutif,
– Horaires : les lundis, mardis, jeudis et vendredis de 8h à 17h,
– Rémunération : convention collective
Contact :
Merci d’envoyer votre CV et votre lettre de motivation à :
ecolemontessoridepiegon@orange.fr

 

Les enfants pâtissent grandement de la nocivité des écrans

Hier, je m’installe dans l’avion pour une petite distance intra-européenne, donc sur une petite durée.

A ma gauche, Il y a deux parents, une femme et un homme, et leur enfant. Leur challenge sera d’occuper une enfant de 3 ans durant 1h30.

D’après vous que s’est-il passé ?

1) des cris

Bien sûr, la fillette ne voulait pas boucler la ceinture, elle voulait bouger, parler fort, être déjà rentrée chez elle, etc. Cette expérience lui était très inconfortable en réalité.

La maman était stressée, plus que le papa, qu’elle accablait (ils s’étaient trompés de siège pour commencer). Elle montait le ton, ce qui avait pour effet de faire monter celui de la fillette – ainsi que l’agacement des passagers environnants- .

Le papa était très calme. Ce qui n’avait pas l’air d’apaiser les deux autres personnes de sa famille, et au contraire.

2) des menaces

La maman a utilisé les mots et outils de dissuasion classiques :

« Je compte jusqu’à 3 ! »

« J’appelle le monsieur et il va te gronder ! »

« Si tu n’es pas sage tu n’auras pas mon téléphone ! »

3) des écrans

Les parents ont chacun leur téléphone. La fillette est assise entre eux, sans téléphone.

A chaque fois qu’elle gémit (elle utilise cela à bon escient), les deux parents détournent leur regard de leur téléphone, tentent de calmer la fillette et retournent très vite à leur écran.

A un moment, ils posent un mobile sur la tablette de la fillette pour qu’elle regarde une vidéo. Elle a quasiment le nez sur l’écran.

A un autre moment, les deux parents jouent avec la fillette à un jeu sur le téléphone.

Le téléphone est l’appel à une autre vie. Virtuelle. Il donne l’heure, la météo, il émet de la musique, il permet des jeux, des divertissements. Nous lui demandons de plus en plus et ainsi nous en devenons de plus en plus dépendants.

4) de la nourriture sucrée

Le sucre n’apaise pas un enfant, au contraire, il l’excite. Les parents devraient connaître un peu de diététique afin d’équilibrer la nourriture et les besoins pour leurs enfants. Je me souviens que ma grand-mère maternelle faisait le meilleur café liégois du Monde. Mais j’étais trop jeune pour l’apprécier car il m’empêchait de dormir la nuit.

Comment faire pour qu’un vol avec un enfant se passe au mieux ?

Comme toujours dans notre démarche pédagogique (signifiant accompagnement des enfants), il faut REFLECHIR en amont, OBSERVER et RE-AMENAGER pendant l’expérience, TIRER des enseignements à posteriori.

Quelle est la personnalité de cette petite fille ? Qu’est-ce qu’elle aime faire ? N’aime pas faire ?

Quels sont les risques durant un tel voyage ? Comment être patient(e) ?

C’est à partir de ces réponses individuelles que certains parents pourraient chercher des pistes (sans jeu de mots) d’aménagement de ces situations.

D’autres ne sont pas intéressés – vous savez ceux qui critiquent l’aspect individuel dans la philosophie Montessori – par l’individu qu’ils prétendent nier (surtout pour les autres et par pour eux-mêmes).

  • Elle aime bouger.
    Comment peut-on la laisser bouger ? Et que lui indiquer clairement comme LIMITE ? Car il faut DIRE avant ce qui n’est pas possible (et pas pendant ou après).
  • Elle aime les surprises.
    Préparez un nouveau jeu de cartes, un nouveau kit pour dessiner, un nouveau livre. Préparez des jeux de devinettes, de blagues, etc. Préparez des petites choses à manipuler, à plier…
  • Elle aime la douceur et la chaleur.
    Préparez une petite crème de massage des mains et des pieds.
  • Elle n’aime pas le bruit.
    Proposez-lui un casque, qu’elle aura essayé avant le voyage.
  • Elle aime manger.
    Préparez avec elle des biscuits rien que pour le voyage, peu sucrés. Prévoyez un sachet de plantes aromatiques apaisantes (comme la camomille) que vous infusez à l’eau froide dans la salle d’embarquement.
  • Elle aime sentir.
    Préparez plusieurs inhalateurs de poche avec des odeurs apaisantes.
  • Elle n’aime pas être bousculée. Apportez une petite minuterie visuelle qu’elle n’aura jamais vue et qui sera son cadeau de voyage.
  • etc. Si vous avez des idées à partager, nous en serions heureux !

Enfin et Surtout : parlez du voyage ensemble en famille, AVANT.

Car les enfants sont rarement informés en détail de ce qui va leur arriver !

Bon futur vol (ou voyage) !

 

 

 

 

En 2019, nous adressions une pensée à nos amis de Nouvelle Calédonie

Nous espérons que les Français qui gouvernent actuellement le pays sauront écouter le peuple Kanak et trouver ensemble un compromis dans le but d’apaiser ces tensions et de permettre à chaque famille un retour à la vie normale.

 

 

C’est le printemps, sortez tous les enfants dans la Nature !

Le printemps est la période explosive de la Nature en Métropole !

Les fleurs (rappelons que ce sont les organes sexuels des plantes) nous indiquent de quelle plante il s’agit. C’est comme si elles revêtaient leur plus beau costume pour se présenter à nous !

Alors emmenez les enfants à leur rencontre. Ils aimeront les couleurs, les grandeurs, les senteurs !

Chaque parcelle naturelle est un festival de plantes différentes. Apprenons à les sentir, les toucher, les dessiner, les nommer, les reconnaître, les classer, les gouter…

Comment les reconnaître ? La diversité vous sautera aux yeux et vous indiquera qu’aucun mauvais produit n’est passé par là depuis un bon moment. Il suffit d’ouvrir grands vos yeux ! Plus il y a de diversité plus la Nature est maîtresse !

Voyez-vous 4 plantes différentes dans cette photo ? Quels sont leur nom vernaculaire ? Leur nom de genre et espèce (en latin donc) ? Leur famille ? Leur vertus médicinales ? Leurs contre-indications ?

Si vous savez répondre, c’est formidable.
Si vous voulez apprendre à répondre à ces questions, et connaître les plantes qui nous entourent et savoir comment les initier aux enfants, nous vous proposons une formation online que nous vous présenterons bientôt sur ce website.

A demain pour la réponse sur les 4 plantes de la photo !

 

 

 

Formation continue à distance d’équipes pédagogiques

Voici comment notre équipe de consultantes forme, à distance, les équipes pédagogiques d’écoles Montessori :

  1. Avec la direction de l’école, nous établissons un questionnaire pour récolter les besoins internes en terme de formations (initiales et continues)
  2. Nous préparons un devis détaillé des cursus de formations online (individuels et collectifs)
  3. Nous signons un contrat prévisionnel de prestations
  4. Nous animons les sessions online et nous partageons les documents et enregistrements vidéos (avant et après chaque session)
  5. Nous répondons aux questions par email à tout moment et tout au long de l’année
  6. Nous faisons un compte-rendu et un suivi détaillé de chaque étape
  7. Nous préparons un bilan annuel écrit de la prestation et en discutons avec l’équipe de direction

Des écoles Montessori en France et à l’étranger nous font confiance depuis plusieurs années de suite, ce qui nous permet de connaître les équipes, les spécificités des écoles et d’accompagner chacun s’il le souhaite dans sa progression professionnelle.

Pour toute demande, utilisez le formulaire ci-après.

Nous serons heureux de parcourir ce chemin avec vous !

Réservez vos prestations pour la rentrée prochaine dès maintenant.

 

Poème d’enfant

« Ce matin, une amie colombienne m’envoie un portrait peint à l’huile, qu’elle vient d’achever, de son jeune frère. C’est frais, c’est agréable. Et immédiatement surgit en moi un de mes poèmes favoris. Je l’ai appris quand je suis entrée au collège et depuis je ne l’ai jamais oublié. C’est tendre, c’est doux, c’est coloré. Guillaume Apollinaire décrit Yvonnette, une petite fille de 7 ans qui peint.
Je la visualise, je visualise sa peinture, les couleurs et je me sens bien. Je le partage avec vous. » Murielle

Aquarelliste
Guillaume Apollinaire

À Mademoiselle Yvonne M…

Yvonne sérieuse au visage pâlot
A pris du papier blanc et des couleurs à l’eau
Puis rempli ses godets d’eau claire à la cuisine.
Yvonnette aujourd’hui veut peindre.
Elle imagine de quoi serait capable un peintre de sept ans.
Ferait-elle un portrait ? Il faudrait trop de temps,
Et puis la ressemblance est un point difficile
À saisir, il vaut mieux peindre de l’immobile.
Et parmi l’immobile inclus dans sa raison
Yvonnette a fait choix d’une belle maison
Et la peint toute une heure en enfant douce et sage.
Derrière la maison s’étend un paysage
Paisible comme un front pensif d’enfant heureux,
Un paysage vert avec des monts ocreux.
Or plus haut que le toit d’un rouge de blessure
Monte un ciel de cinabre où nul jour ne s’azure.
Quand j’étais tout petit aux cheveux longs rêvant,
Quand je stellais le ciel de mes ballons d’enfant,
Je peignais comme toi, ma mignonne Yvonnette,
Des paysages verts avec la maisonnette,
Mais au lieu d’un ciel triste et jamais azuré
J’ai peint toujours le ciel très bleu comme le vrai

Portes-ouvertes dans une école en Belgique

Nous avons la joie de vous relayer l’annonce de portes-ouvertes dans une école belge avec laquelle nous travaillons.

Partagez l’information aux personnes qui pourraient être intéressées.

Merci

IA, exemple désastreux sur un de ses effets

Je prépare une intervention pointue sur le sujet des bouliers pour tous les enseignants d’une école Montessori à l’étranger.

Si vous ne le saviez pas, Maria Montessori et son équipe ont créé trois bouliers mathématiques uniques en leur genre. (Si le sujet vous intéresse, je propose un webinaire complet d’une heure trente sur le sujet des bouliers montessoriens et asiatiques.)

  • Pourquoi avoir créé des bouliers différents ?
  • Pourquoi proposer encore ces matériels aux enfants d’aujourd’hui ?
  • Quels sont les matériels complémentaires ?
  • Que font les enfants après avoir manipulé les bouliers

En surfant sur le net, je tombe sur cet article ci-dessous (en anglais, désolée pour les non-anglophones).

Rapidement je décèle que quelque chose ne va pas : Tous les mots du métier de l’éducation et de la pédagogie figurent dans l’article, mais, les phrases ne veulent rien dire, les mêmes tournures de phrases et arguments sont répétés, de jolis schémas sans contenus réels décorent le tout. Je devine qu’il s’agit d’un texte conçu par un robot.

https://fastercapital.com/content/Abacus-and-Cognitive-Development–Building-Strong-Minds.html

Parmi les phrases, la plus croustillante est sans doute : « For example, individuals who have honed their analytical thinking through abacus training may excel in fields such as computer programming or data analysis. »

Un bel exemple de ce que peut produire de pire l’utilisation de techniques modernes pas bien orientées : une purée de mots qui n’ont pas de signification et nous emmènent sur des pistes glissantes.

Alors, gare à nous !

L’IA pourrait finalement développer l’intelligence humaine, si jamais nous gardons la tête froide, raisonnons et usons de notre libre-arbitre.

 

 

 

 

L’optimisme selon Hellen Keller, sourde, muette et aveugle

Issu de mon livre « Montessori aux USA » que vous pouvez vous procurer exclusivement ici :

TOUT NOUVEAU : UN LIVRE SUR MARIA MONTESSORI AUX USA

vous trouverez un extrait sur Helen Keller, jeune femme américaine incroyable que Maria Montessori a rencontrée lors de son premier voyage en 2015.

Lisez aussi cet article (en anglais) : ICI

Multilinguisme dans la pédagogie Montessori en 2024

Margarita Diaz est une éducatrice, consultante et conférencière bilingue Montessori avec 20 ans d’expérience, notamment en tant qu’enseignante au niveau élémentaire, coach et directrice dans une école à charte publique Montessori bilingue. Elle enseigne également à l’Institut d’études avancées Montessori (IAMS). Elle possède les diplômes AMS (American Montessori Society) pour les classes élémentaires I et II et est certifiée Montessori Coach (NCMPS). Elle est une conférencière régulière aux conférences AMS et co-fondatrice du réseau d’AMS en español.

Murielle Lefebvre a pu l’interviewer récemment dans le cadre du multilinguisme dans les classes Montessori puisqu’elle parle chacune les trois mêmes langues, cad, l’anglais, le français et l’espagnol. Murielle a présenté la méthode OML pour apprendre les langues. Et l’idée a germé de partager le texte de la dernière intervention de Margarita durant les conférences annuelles Montessori qui viennent d’avoir lieu à Orlando en Floride en mars 2024 que vous pourrez lire ci-dessous.

« Je lève les yeux et je dis : ‘Me voici. Et, regardez tout ce que j’ai accompli, grâce à vous’.

Être sur scène lors des conférences Montessori à Orlando en mars 2024 pour parler devant des milliers de Montessoriens, dans ma langue, et me qualifier ouvertement de métisse est quelque chose que je n’aurais jamais imaginé pour moi-même. Après cet événement, j’ai reçu de nombreux commentaires de la part d’un groupe diversifié de personnes, notamment des Afro-Américains, des Latinos, des hommes, des femmes et des Blancs. Tout le monde a dit que mon message était puissant et que mon histoire était belle. Partager ceci, je le devais en grande partie à ma fille Gisela qui a rendu tout cela très spécial.

Les gens ont dit que c’était incroyable de se reconnaître dans ma voix comme dans la leur, et cela leur a eu un impact puissant sur eux. Je suis une personne humble et je ne me considère ni incroyable ni importante. Je suis un être humain qui a toujours accueilli la diversité. Dans mes classes lorsque j’étais un guide, dans chaque culture de notre personnel lorsque j’étais coach et en embrassant le multiculturalisme avec des apprenants adultes en tant qu’instructeur.

Le message que je voulais faire passer lors de mon discours est d’être fier de qui vous êtes et d’aimer la star qui est en vous. Soyez enraciné et bien dans votre peau. Je veux que ce message motive les enfants à être fiers de leur héritage. J’ai souligné que les guides devraient adopter la diversité tout au long de l’année, et pas seulement pendant des fêtes historiques spécifiques. L’éducation Montessori est un mode de vie qui consiste à se connecter à tout ce qui est extérieur, y compris la nature, les gens et les animaux.

J’essaie de transmettre ce message aux enfants avec lesquels je travaille et aux nombreux apprenants avec lesquels j’ai la chance de travailler maintenant que je suis consultante. J’aide les écoles, par l’intermédiaire des parents et des professionnels, à comprendre l’importance du multiculturalisme et à l’adopter dans leurs classes.

Inspirée par des femmes solidaires et fortes
C’était surréaliste d’être sur scène pour partager mon histoire et mon voyage avec des milliers de personnes du monde entier. Je suis reconnaissante envers les personnes qui m’ont soutenue, à commencer par mon institut de certification, l’Institute for Montessori Advanced Montessori Studies et par Hilary Green. Elizabeth Slade est une autre personne qui m’a formée en tant que coach et m’a inspiré, elle dirige maintenant Public Montessori in Action International.

De nombreuses femmes continuent de m’inspirer, mais celle qui reste toujours dans mon cœur est Antonia Cobo, ma grand-mère maternelle. Elle venait d’une ville appelée Latacunga, située à l’extérieur de Quito, dans mon pays, l’Équateur. Elle a raconté qu’elle avait marché de Latacunga à Quito, ce qui lui avait pris quelques jours. C’était son voyage, et elle a rencontré mon grand-père qui était aussi une personne très spéciale, et ils ont créé une belle famille.

Ma grand-mère était humble, douce et toujours positive. Elle pouvait rire d’elle-même malgré une vie difficile. Sa positivité et sa motivation étaient contagieuses et elle avait toujours le sourire aux lèvres. Elle était le troisième enfant d’une mère célibataire. Elle a élevé ma mère et mes tantes et oncles, en veillant à ce qu’ils puissent tous aller à l’université malgré leur pauvreté. Ma grand-mère a travaillé dur comme vendeuse sur le marché, puis a ouvert son propre supermarché, qui s’est développé en plusieurs supermarchés. Son succès témoigne de la confiance en soi, du travail acharné et du fait de rester positif. Je pense que ce sont les leçons les plus importantes que j’ai apprises d’elle.

Séance de réseautage dans l’espace d’affinité de l’événement Montessori
La journée de la séance de réseautage AMS en español lors des conférences Montessori 2024 a été très joyeuse. Tout le monde était heureux de se rencontrer en personne. Environ 50 personnes ont assisté à la séance et nous avons commencé à partager nos histoires.

Il continue à y avoir de nouveaux arrivants dans le groupe de réseautage AMS en Español, il est donc important de partager pourquoi nous avons créé un espace pour les Latinos et tous ceux qui souhaitent adopter la langue espagnole dans le mouvement Montessori avec AMS. C’était un rêve qui a commencé il y a 14 ans, et lorsqu’il est devenu réalité, il a motivé les gens à être entendus et vus d’une manière qui ne s’était jamais produite auparavant.

C’est spécial de parler à quelqu’un dans sa langue maternelle. Lorsque vous me parlez en espagnol, mon cœur s’illumine et c’est une connexion différente de celle que j’ai avec les autres. Nous avons discuté de la manière dont nous pouvons continuer à développer cet espace, de l’importance du développement professionnel et de la manière dont nous invitons les membres à partager leurs expériences chaque mois. Nous avons des gens qui parlent de l’importance de l’éducation bilingue en général, et pas seulement de l’éducation Montessori.

J’espère qu’AMS pourra aider à créer et inspirer davantage de programmes de certification Montessori bilingues en espagnol. La demande est forte et j’ai reçu d’innombrables courriels me demandant où trouver des programmes de certification en langue espagnole. De nombreuses écoles m’ont contactée pour m’aider à mettre en œuvre un programme bilingue Montessori. Sans davantage de ces programmes, il y aura toujours une pénurie d’éducateurs et d’assistants Montessori bilingues espagnol-anglais certifiés, et les enfants de tout le pays continueront d’être privés de la glorieuse opportunité de recevoir une éducation Montessori bilingue.

Multilinguisme et Montessori
Grâce à divers rôles de consultante, je travaille à la réalisation de mon objectif d’aider davantage d’écoles Montessori à devenir multilingues. Je crois fermement que c’est l’avenir. Dans mon petit monde, j’essaie de faire bouger les choses dans l’esprit des gens et de les aider à comprendre l’importance du multiculturalisme. Pour nous, disposer d’un espace pour partager et exprimer notre gratitude est essentiel. Nous sommes toujours à la recherche de la suite et de la manière de continuer à grandir et à apprendre.

Je suis très encouragée par le fait qu’AMS propose désormais chaque année davantage de séances en petits groupes en langue espagnole lors des conférences Montessori qui ne comptaient qu’une seule session espagnole il y a quelques années, et cette année, cette offre a été étendue à onze sessions pour répondre à la demande croissante. Nous avons cependant la possibilité de continuer à nous développer dans ce domaine. J’encourage fortement les présentateurs à soumettre des propositions pour des sessions présentées en espagnol. Les gens sont reconnaissants pour ces espaces et ces sessions, et la demande reste élevée ; une session à laquelle j’ai assisté comptait plus de 100 participants !

Action collective et avenir des espaces de réseautage AMS
Je souhaite partager mon point de vue sur des sujets tels que l’immigration, la race et l’origine ethnique, ainsi que les problèmes auxquels sont confrontées les communautés LGBTQ+. C’est quelque chose sur lequel je m’efforce de travailler chaque jour dans mon rôle d’instructrice et de consultante. Je suis sincèrement préoccupée par l’avenir de notre pays.

Il est décourageant d’entendre des politiciens dire des choses comme « les immigrants ont empoisonné le sang des gens » et qualifier les immigrants d’animaux. De telles déclarations sont blessantes et alarmantes, surtout parce que les enfants les écoutent. C’est pourquoi le travail des éducateurs est plus important que jamais.

Nos espaces doivent être sûrs pour que chacun puisse exprimer ses peurs et ses frustrations, mais aussi réfléchir à des solutions à ces grands problèmes sociaux. Ce n’est pas une tâche facile, mais au moins en parlant et en partageant nos réflexions, nous pouvons nous soutenir émotionnellement et travailler ensemble pour trouver des solutions.

Démystifier le multilinguisme dans la petite enfance
À quoi ressemble le multilinguisme dans la petite enfance et pourquoi est-il bénéfique à court et à long terme ? Comment les éducateurs formés au développement du langage monolingue peuvent-ils appliquer la théorie Montessori et préparer les enfants à apprendre plusieurs langues simultanément et séquentiellement ? Avec un contenu créé par des experts en multilinguisme, Gabrielle Kotkov et Michela Castellarin, ce cours officiel AMS à la demande et autoguidé répond à ces questions et bien plus encore !

Programme de certificat anti-préjugés et antiracistes (ABAR)
Le programme de certificat AMS Anti-bias, Antiracist (ABAR) propose un examen approfondi de l’éducation ABAR pour aider les écoles et les salles de classe Montessori à créer des espaces justes et équitables pour tous. Ce programme répond au mandat de Maria Montessori selon lequel nous nous engageons dans une étude systématique de nous-même.