Home » Info Rentrée

Category Archives: Info Rentrée

Nos formations en ligne

Notre page sur Facebook
Notre page sur Instagram

Notre chaine YouTube

Méthode OML

Pour prendre contact avec nous…

L’école idéale en 2022

Quels idées sur les programmes éducatifs
de l’école idéale en 2022 ?

Si nous résonnons en terme de besoins (et non pas en terme de concurrence entre matières), voici les besoins essentiels des enfants d’aujourd’hui, à l’aube de la nouvelle année 2022 :

  • Parler, écrire et lire,
  • Se loger (menuiserie, électricité)
  • Se nourrir (planter, récolter, cuisiner, composter)
  • Se vêtir (coudre, laver et repriser)
  • Se soigner (soins de soi-même, soins des autres, sports et relaxation)
  • Savoir penser (réflexion, logique, calculs élémentaires)
  • Savoir vivre avec les autres (travailler seul et en groupe)
  • Savoirs-Faire dans un métier (au moins) choisi parfois assez tôt
  • Spiritualité (savoir réfléchir, se recueillir)
  • Performance et excellence (psychologie, concentration, planification)
  • Expression personnelle (dessin, musique, chant, danse…)
  • Commerce et échanges de produits

La liste est longue, et pourtant nous sommes uniquement dans les besoins essentiels. Pas la peine de perdre du temps à rester assis derrière un bureau, passivement durant des années, le temps alloué pour apprendre tous ces essentiels est compté.

Par quoi commencer ?
Si dès ses 2 ans, l’enfant vit dans un environnement adapté à ses besoins, il débutera dans la douceur et dans la joie, des gestes des chapitres 1, 2, 5, 6 et 11.

Il n’y a pas d’âge pour commencer ses apprentissages, le nouveau-né nous le montre lorsque posé sur le ventre de sa mère, dès la naissance, il rampe pour aller chercher le mamelon, réflexe de survie essentiel pour lui.

Comment enseigner tous ces contenus ?
Je le répète depuis des décennies, il faut moins enseigner car les apprenants apprennent seuls la plupart du temps. Soignez l’environnement (les conditions matérielles) des apprentissages et l’ambiance (les conditions sociales).
Et si les besoins sont cruciaux, l’apprentissage est en permanence renouvelé tout au long de la vie, par conséquent pas besoin de forcer l’apprenant. C’est comme se retrouver en terre inconnue : on gesticule dans tous les sens pour tenter de survivre !

Dans un lieu d’apprentissage comme celui qu’on préconise, on enseigne peu mais on prépare beaucoup !
Les classes sont donc dans un lieu réunissant un atelier de conception et fabrication (FABLAB), un jardin (potager, petit élevage et verger) et une boutique (vente des produits de la ferme et du FABLAB).

Quels sont les intervenants ?
Les enseignants à temps plein sont un professeur de français, un professeur de math et géométrie, un menuisier, un jardinier, une cuisinière, un philosophe, un éducateur sportif.
Les intervenants ponctuels, tels une infirmière, un comédien, un historien, des artistes pour donner les pistes d’apprentissages et d’entrainement, complètent l’équipe pédagogique. Le but est d’apprendre à son rythme, de devenir autonome.

Nous traiterons bientôt de la suite des caractéristiques de notre école idéale en 2022 :

Quelles sont les progressions ?

Quels sont les validations d’acquis ?

Quels sont les rythmes annuels dans cette structure ?

 

 

Educateur & Formateur Montessori 2.0

Nous avançons concrètement dans le concept d’éducateur & de formateur Montessori 2.0 grâce à l’accompagnement d’une équipe de 4 éducateurs d’une école Montessori pour des enfants âgés entre 5 et 9 ans.
C’est très intéressant et Caroline et Murielle assurent une veille pédagogique sur diverses questions au-delà de l’utilisation précise du matériel.
Dans cette école, il y a plus d’enfants EIP, d’enfants ADD/ADHD (troubles de l’attention et du comportement), d’enfants Dys et même d’enfants handicapés physiques que dans les autres écoles. Des compétences éducatives complémentaires à celles d’éducateurs Montessori sont nécessaires. Le recrutement ne permet pas toujours de pallier aux besoins de l’école, alors il faut utiliser la formation continue et faire appel à des savoirs-faire externes.
Le large spectre des compétences et expériences de Murielle et Caroline, permet de guider chaque éducateur selon ses besoins.
Si vos éducateurs ont besoin d’accompagnement en synchrone ou asynchrone, à distance, remplissez le formulaire ci-dessous et rencontrons-nous lors d’une visio !

Montessori et les adolescents

La semaine dernière, j’ai présenté un matériel de géométrie à un collégien qui étudie les triangles semblables en classe de 3e.

Je lui ai demandé de m’expliquer de ce qu’il en avait compris. Hélas, j’ai vite constaté que c’était embrouillé dans sa tête et donc dans ses explications.

Je l’ai aidé à repartir des bases, donc du vocabulaire lié aux représentations qu’il a en géométrie, ici dans le plan.

Comme souvent, je dois « remonter » très en arrière, c’est-à-dire dans ce qui est présenté dans les classes primaires traditionnelles mais uniquement au tableau ou dans des fiches, et bien souvent non acquis.

N’ayant pas suivi de cursus Montessori, voir subitement du matériel, peut déranger certains individus, mais dans la plupart des cas, enfants et adultes aiment toucher, prendre dans leur mains, bouger, assembler.
C’est plus riche et plaisant que dans une application logicielle car il y a 3 dimensions même pour du matériel comme celui sur la photo, puisqu’on va pouvoir superposer les angles soi-même.

Comme souvent, le collégien est reparti après 2 heures d’échanges et de manipulations et de questions posées.

Les jeunes peuvent aimer la géométrie !

La philosophie Montessori est diffusée en France depuis 1995

Le jour où nous avons créé le site www.montessori.fr fut le point de départ à la diffusion de la philosophie (et non pas pédagogie) Montessori au grand public en France. C’était en 1995, année où peu savaient ce que l’internet était, encore moins ce qu’il allait devenir.

Depuis 26 ans, nous avons diffusé des centaines d’ouvrages, publié des milliers de posts, dans l’ombre médiatique mais sur le place publique virtuelle, pour partager l’oeuvre de Maria Montessori.

Aujourd’hui, notre tâche se réoriente car le constat est mitigé. Certains parlent et écrivent beaucoup ce nom, mais de plus en plus de personnes n’en connaissent pas les aboutissants, ne prennent pas le temps de le faire et n’investissent pas l’énergie nécessaire.
Montessori est devenu un adjectif. Mais quels sont les éducateurs (au sens large du terme) qui creusent vraiment les aspects historiques, éducatifs, humains, sociaux et spirituels de cette philosophie ? Une poignée seulement.

Notre tâche n’est plus de faire connaître, mais de guider les apprenants motivés dans la connaissance réelle, profonde, internationale, humaniste et holistique de cette philosophie. Notre direction ne change pas, elle est guidée par notre écoute et notre respect des valeurs de Maria Montessori.

Venez effectuer votre propre parcours avec nous. Nous vous guiderons avec écoute et patience.

 

 

 

 

 

 

Aide de deux jumelles à Kinshasa

Une école que nous suivons depuis plusieurs années et dont l’association AMIS est Marraine, nous écrit ce message :

Une histoire, notre histoire.
Octobre 2021,

Aline et Alice les jumelles de Ndako ya bana risquent de quitter le programme.
Quand elles sont arrivées à Ndako ya bana, il y a quatre ans, elles ont fait partie de nos privilégiées. Pourquoi ? Parce que leur maman, Séphora, âgée de 14 ans au moment de leur conception, est fragile, analphabète et avec un passé très compliqué.
Quand les filles intègrent le programme, elles habitent non loin de Ndako ya bana dans un centre recueillant les filles-mères.

Malheureusement, au 18 ans de Séphora, elle doit quitter ce centre car elle est majeure. On lui parle de réunification familiale mais sa famille ne veut pas la recueillir avec ses deux enfants. Heureusement, elle trouve finalement un endroit pour héberger ses filles et elle-même.
Catastrophe en début d’année scolaire 2021, elle doit libérer la parcelle.
Elle n’a plus d’endroit pour vivre. Elle pense à placer ses filles chez les religieuses.
Mais nous allons nous battre pour continuer le travail amorcé il y a 3 ans avec elles.
Les jumelles ont obtenu de bons résultats scolaires en première année. Elles ont vécu, grâce à Ndako ya bana, une vie que leur situation de départ n’aurait jamais pu être imaginée, une vie comme la majorité des petites filles.
Nous savons que parmi les personnes qui liront ce message se cache LA personne qui pourra nous aider à trouver un nouvel hébergement aux alentours du quartier du vélodrome à KINTAMBO où les filles sont scolarisées et prises en charge pour les repas et l’accompagnement scolaire. Nous espérons trouver LA solution qui fera en sorte de continuer à pouvoir venir en aide aux plus défavorisés. Nous appelons à la solidarité kinoise pour trouver une solution.

Marie-Paule Lebeau, directrice de l’école Ndako ya bana

https://www.ndakoyabana.com/comment-nous-aider

Pourquoi une méthode d’apprentissage de langues ?

Une méthode d’apprentissage est plus qu’une méthode de lecture.

Dans cette dernière on apprend à décoder. Dans la première on apprend à décoder et à coder pour pratiquer la langue.

Grâce à une mise en contexte de conjugaisons de verbes, de construction de phrases et de développement du vocabulaire  indispensables dans la connaissance d’une langue, vous apprenez une langue.

Le décodage ne mène pas à grand chose de concret. C’est comme connaître les ingrédients mais ne jamais les assembler dans une recette.
Face au nombre croissant de personnes gênées dans le décodage et l’utilisation de la langue française, écrite, lue, parlée et écoutée, nous avons innové avec la méthode OML, prônant le meilleur de pédagogies ancestrales contre la dyslexie.

La méthode OML, pour que le tiers des lecteurs oubliés puisse « enfin LIRE » !

Premiers pas vers la lecture avec les cartes Montessori OML

 

Vous pouvez vous procurer les cartes sur amazon à cette url : Cahier 1 OML

Demain, nous vous partagerons une vidéo pour soit fabriquer un support mural des cartes en tissu, soit le commander tout fait !

Film sur la vie de Maria Montessori (page 5/5)

Dernière partie de commentaires du film Maria Montessori (5/5) par Murielle Lefebvre

Il y aurait encore beaucoup à dire sur la vie de Maria Montessori. Je suis sur sa piste depuis 30 ans bientôt et j’en découvre et comprends encore. Je souhaite que la suite de sa biographie soit filmée avec la même chaleur humaine !
Même s’il y a des interprétations et « erreurs » dans le scénario (contente que Maria Montessori soit gauchère par l’intermédiaire de l’actrice italienne -), on enseigne les sons des lettres et non pas leur nom ?…) que seules des spécialistes peuvent relever, sa vie et son oeuvre méritent d’être largement connues, tant du point de vu social que pédagogique.
Ce n’est pas par hasard si ses livres ont été traduits dans plus d’une dizaines de langues, et que ce film existe désormais en version française (commandez-le ICI).

« Tu seras seule, tu auras tout le monde contre toi » lui dit son père quand sa fille lui dit qu’elle veut devenir médecin.

« Tu es la première femme qui va franchir ses portes (celles de l’université de Médecine), sois en fière » lui dit sa mère.
Nous savons que la mère de Maria a été d’un très grand soutien pour sa fille et que son père au contraire, ne serait venu qu’à la soutenance de la thèse médicale de sa fille. Cela ressort bien dans certaines séquences du film.

Maria se consacrera toute sa vie durant sur les enfants.
Même si elle était chercheuse en médecine, elle a toujours souhaité garder un contact humain et chaleureux avec les enfants.

Elle a toujours eu foi dans les enfants, surtout ceux délaissés par le contexte social. Ceci devrait nous faire réfléchir à la façon dont on traite les enfants devid mars 2020. Ils vont mal et peu s’en préoccupent.

J’ai apprécié la scène de liesse où Maria joue sous la pluie avec les enfants et saute avec eux dans la boue.
Maria – Alors c’est agréable la pluie ?
Les enfants en riant et criant tout mouillés – OUI !

Maria- Allez les enfants profitez-en ça fait du bien !

Maria- Alors comment est votre visage avec cette pluie-là ?
Un enfant- Bien mouillé
Maria- Et puis ?
Un enfant- Plus frais
Maria- Et puis ?
Un enfant- C’est collant
Maria- Profitez-en bien les enfants !

C’est sur cette dernière phrase que je conclue ces 5 posts que j’ai eu grande joie à écrire au sujet de ce très beau document vidéo, que mérite largement Maria Montessori et sa famille. Si le coeur vous en dit, écrivez-moi afin que nous poursuivions à échanger sur la vie longue et riche de cette pédagogue.

Le DVD de Maria Montessori et la famille (page 3/5)

Continuons à explorer ce que les deux DVD du coffret « Maria Montessori,Une vie au service des enfants » (cliquez ICI pour les commander) présentent en abordant aujourd’hui le thème de la famille.

 

En images, au rythme des émotions familiales, nous suivons la famille de :

  • Maria Montessori qui reçoit le soutien de sa mère, en partie (car elle refusera d’adopter son petit-fils), mais s’oppose à son père
  • Giuseppe Montessano qui doit obéir à sa mère, Duchesse qui impose ce que sa classe sociale impose à tous et qui peut le seul décider de l’avenir de son fils
  • La nourrice en Province qui est mandatée par le professeur Montessano et se retrouve tiraillée entre les deux parents
  • La famille de Giovanni, le jeune du quartier Lorenzo, qui vit dans la misère et dans le froid et qui sera éduqué dans l’école

C’est en fait une « grande famille » que Maria aura reliée à travers les continents, et à travers son siècle.
Même si la sienne aura été un échec cruel, dont elle ne se remettra jamais probablement.

Dans le film, on la voit embrasser des enfants, empêcher un autre d’être battu, observer les enfants maltraités par les médecins eux-mêmes.

C’est lors d’un acte dramatiquement présenté par le scénariste, que l’on voit Mario qui apprend de la bouche de Maria qu’elle est sa mère. Celle-ci après cette annonce difficile fuit brûtalement et son fils la poursuit en voiture en courant à tout rompre, jusqu’à en tomber à terre.

Mario – Pourquoi tu n’as pas voulu de moi ?

Maria – J’étais seule et pour la loi tu n’étais pas mon fils, je ne pouvais pas te garder seule.
Mario – Tu as défié le monde pour les enfants des autres et tu ne l’as pas fait pour moi ! »

Les dialogues de ce film sont  les questions que l’on se pose encore aujourd’hui. Tout comme on se les pose pour Jean-Jacques Rousseau qui a abandonné tous ces enfants à l’assistance publique. Autres temps autres moeurs. C’est toujours plus facile d’observer les autres coutumes d’autres siècles.

Le scénario et les dialogues du film sont cohérents. On raconte une histoire, à un auditoire qui ne connait pas grand chose de la vie de cette grande femme italienne. On maintient le suspend et la dramaturgie.

 

 

 

 

Un nouveau DVD sur la vie de Maria Montessori (page 2/5)

C’est avec le joli sourire de l’actrice italienne Paola Cortellesi entourée d’enfants, que j’aborderai ce matin, le profil physique et psychologique de Maria Montessori dans ce film.

Maria est une belle femme, issue d’une classe moyenne italienne romaine. Elle semble avoir autant de charme que de persuasion et  de détermination. Ce qui fait d’elle une personne psychologiquement FORTE, dans la société italienne des années 1900 et qui imposera des changements dans l’éducation à l’internationale jusqu’à aujourd’hui y compris en France, 114 ans plus tard !

On découvre dans ce film que les femmes travaillent en tant que nourrices, ouvrières, paysannes, maîtresse d’école ou infirmière…  Elles n’ont pas accès aux universités. Nous passons beaucoup de temps sur cette partie importante de la vie de Maria, car non seulement elle sera une des premières étudiantes italiennes en Médecine, mais elle y fera des rencontres, dont celle de Giuseppe Montessano (1868-1961) directeur de l’école d’ortophrénie qu’ils créeront ensemble pour s’occuper des enfants handicapés.

Maria est de caractère opiniâtre. Elle avance avec détermination dans ses projets.

Elle ne se laisse pas mener par l’ambiance éducationnelle de son époque :

  • les adultes frappent et punissent les enfants,
  • les femmes n’ont pas accès à certaines formations à l’université,
  • les femmes enseignent et prennent soin des enfants, les hommes dirigent

Elle ne se laisse pas dominer, ni par ses parents, ni par son amant et sa mère, ni par ses supérieurs hiérarchiques, voire la politique de son pays non plus (à la fin du 2e DVD).

Elle ne baisse pas les bras, surtout pour mener de front l’éducation de son fils, en tant que fille-mère dont le père a toute autorité à l’époque. On assiste à des séquences très douces et maternelles entre Maria et son fils qu’elle visite régulièrement dans sa famille adoptive rurale.

J’aime cette réplique, que lui fait un hiérarchique de l’Education Nationale italienne :

« Vous êtes différente, vous ne vous inclinez jamais. »

Demain nous aborderons d’autres thèmes du film.