Home » Posts tagged '#mathématiquessensorielles #réviser #révisions #montessori #stage #neuropédagogie #apprentissages #psychologie #neurosciences'

Tag Archives: #mathématiquessensorielles #réviser #révisions #montessori #stage #neuropédagogie #apprentissages #psychologie #neurosciences

Nos formations en ligne

Le dernier livre de Murielle !
Notre page sur Facebook
Notre page sur Instagram

Notre chaine YouTube

Méthode OML

Soutien scolaire montessori au lycée

Aimer transmettre ne s’apprend pas. On en hérite en général.

Et quand on aime cela, on va plus loin en essayant d’aider ceux et celles qui ont du mal à comprendre et appliquer.

Je cherche en permanence comment transmettre ce qui ne l’a pas été. Et du point de vue scolaire, ce sont souvent les Mathématiques, voire même ce qu’on appelait le « calcul » auparavant.

Jean Piaget a défini les 4 stades de développement de l’intelligence de l’enfant, et il prétend que l’enfant a besoin longtemps de concret (stade opératoire concret 7 à 12 ans). Hélas, nous proposons des fiches abstraites dès la Maternelle !

Et en classe de seconde, mes élèves ne savent pas calculer :

– 60 : 6 (elle posent l’opération)

– 3-6 (les nombres relatifs les perturbent pas mal)

-1 + 3/4 (la manipulation des fractions est très fragile)

– 3/10 en nombre décimal (les équivalences entre fractions, décimaux et pourcentages sont mal connues)

– etc…

Alors, je prends des jetons, du matériel Montessori existant et je leur fais les présentations, les mêmes faites aux enfants de classe élémentaire.

Je fabrique du matériel, si besoin, comme ici, des cartes à assembler sur les probabilités.

Les Mathématiques sont un langage. Et celui-ci doit définir ce dont on parle.
Que veut dire « diviser », « soustraire », « réduire », « calculer »?

Enseigner les Mathématiques, c’est rendre autonome l’apprenant dans la manipulation concrète puis abstraite de certaines connaissances.

 

Mathématiques au collège et lycée

Quand les jeunes enfants ont pris l’habitude (ainsi que les éducateurs Montessori) de partir du concret pour aller vers l’abstrait, c’est fort utile par la suite y compris au collège et au lycée. Je le constate chaque jour dans mon accompagnement de jeunes face à leurs difficultés en Mathématiques. Ils ont des lacunes qui datent de la petite enfance, sans conteste. Ils ont fait des dessins, des collages, beaucoup d’activités abstraites trop précoces, et en 2D et peu de manipulations. Année après année, à cause des écrans également, ils ont continué la même démarche, sans mettre du sens à ce qu’on leur enseigne – et qu’ils n’apprennent pas forcément -.

Ils ne connaissent souvent parfaitement les tables de multiplication, ne savent pas résoudre une équation simple de la forme 3a + 2 = 3, ne font pas de liens entre les apprentissages. Et pire, ne se font pas confiance sur leur potentiel intellectuel.

Pourtant, on peu les aider assez facilement; avec des cartes, des classifications et tris, avec des gestes (mémoire kinesthésique), des manipulations et constructions de matériels. Avec des jeux, des challenges, etc…

Pour cela, l’éducateur passe de l’autre côté du bureau, se met en action et dialogue d’égal à égal.
Personne ne sait tout. Tout le monde à quelque chose à apprendre et à enseigner.

Merci donc à mes élèves en soutien pour tout ce qu’ils m’apportent.

N.B. Ci-dessous, une illustration d’un matériel utilisé pour l’étude des fonctions affines et linéaires (programme du brevet des collèges). On regarde, on trie, on analyse, on trouve les propriétés, on mime avec des gestes….

Apprendre à diviser

Comment déclencher le déclic d’apprendre et de manipuler les Mathématiques dans la joie ?
Grâce aux matériels montessori sensoriels que nous présentons à vos enfants tout au long de la semaine pendant leurs vacances scolaires.
Nous sommes impatients d’accueillir vos enfants :

http://blog.montessori.fr/nouveau-le-premier-stage-de-mathematiques-en-ligne-pour-les-enfants/