Pourquoi l’échec scolaire ?

« Les élèves les plus faibles doivent être sollicités individuellement au moins une trentaine d’heures pour pouvoir enfin lire. Or en un siècle, le temps scolaire est passé de 1 300 heures à 850 heures par an en primaire, tandis qu’on a multiplié les intervenants et les disciplines à étudier. » journal Lacroix du 23/09/2015

Voilà un argument en faveur de la méthode OML pour les langues. Le temps scolaire ridiculeusement réduit ne permet plus à tous les enfants d’apprendre à écrire et à lire à leur rythme.

Categories: Annonces