Home » Posts tagged 'langage'

Tag Archives: langage

Montessori pour mon bébé

Les albums des leçons Montessori

Commandez-les sur Amazon !

Les cahiers Montessori

Les cahiers Montessori
Commandez-les sur Amazon !

Notre livre « La pédagogie Montessori illustrée »

Commandez-le en version papier ou ebook

Notre livre « 365 jours d’école à la maison »

Notre livre : 365 jours d'école à la maison
Commandez-le en version papier ou ebook

Notre livre « Montessori pour les bébés »

Commandez-le en version papier sur Amazon.fr

OML sur Youtube

OML sur Youtube

Les bébés ne parlent pas mais savent signer !

Donnez la chance à votre bébé de s’exprimer ! En effet les bébés ne peuvent parler avant un certain âge faute de maturité de leur larynx, de leur cerveau, etc… (voir un excellent article sur cette page ), en revanche, ils peuvent signer. Ils ont une capacité naturelle à reproduire les signes qu’on leur apprendra.

Alors ne passez pas à côté de cette aventure partagée si merveilleuse.

Notre programme de formation online est adapté à tous y compris aux bébés puisque vous pouvez leur montrer les vidéos de signes et surtout celles de chansons signées.

Nous vous attendons très vite sur notre plateforme de formation online, la seule en langue des signes française pour les bébés.

Inscrivez-vous en cliquant ici et profitez de 12 mois d’accès à ce programme unique en France.Je vous fais signe !

Notre matériel utilisé pour apprendre le français aux collègiens allemands

Paula a 14 ans, elle est allemande et commence sa 4e année de Français. Elle est accueillie, pendant ses vacances scolaires d’une semaine dans une famille française et elle se rend au collège avec le jeune garçon français de la famille d’accueil. Elle est très motivée pour améliorer son français.

Caroline, la maman de la famille d’accueil est éducatrice et formatrice Montessori/OML et lui propose de l’aider dans son apprentissage du français en utilisant les cartes du cahier Montessori 1 : vocabulaire de photos en couleurs” (en vente sur amazon.com) qui permettent de découvrir tous les phonèmes français de manière progressive.

Les cartes présentent 64 niveaux de phonèmes/graphèmes. Pour chaque niveau, les cartes sont illustrées par des photos d’objets ou de personnes dont le nom contient le même phonème. Au dos de chaque photo on trouve le nom de l’objet, l’animal ou la partie. Le phonème étudié est écrit dans le nom d’une couleur différente.

Caroline nous confie ses observations sur l’utilisation des pochettes par la collégienne

Il est 14h, Paula sort la 1re pochette. Elle pose les photos les unes à côté des autres.
Pour chaque photo, si elle connaît le nom en français elle le dit. Lorsqu’elle ne le connaît pas, elle retourne la carte et lit le mot.
Dans cette première pochette, elle découvre les mots suivants “un mur, du fil, un pic, une vis, un lac”. Puis elle remet toutes les cartes face photo. Elle essaie alors de se souvenir des noms qu’elle vient de découvrir.

Je lui propose de faire un jeu : je lui dis “un mur” et elle doit me donner la carte correspondante. Je nomme ainsi chaque carte qu’elle me donne.

Elle est très surprise car elle réalise que si elle n’arrive pas encore à les nommer elle est capable de les reconnaître. Elle me dit qu’elle trouve ce travail très intéressant pour elle.

Elle reprend ensuite les cartes et essaie de nommer en regardant les photos. Elle fait cela plusieurs fois jusqu’à ce qu’elle arrive à les dire tous sans retourner la carte.

Ensuite elle décide d’écrire les mots qu’elle vient d’apprendre pour les garder en mémoire. Elle fait de même avec la 2e et la 3e pochette.

Après la 3e pochette, Paula veut reprendre la 1re pour voir si elle se souvient des mots qu’elle vient d’apprendre. Elle reprend ensuite la 2e et à nouveau la 3e.

Elle est contente de se souvenir de tout !

Ce qui l’intéresse particulièrement aussi c’est la prononciation de chaque mot. Lorsqu’elle répète le même phonème difficile pour elle (par exemple le “an”) mais dans plusieurs mots, on sent que cette répétition lui apporte beaucoup.

Puis elle prend la pochette 4 et continue le même travail avec beaucoup d’application et d’intérêt.

Je la laisse travailler seule pendant un bon moment. Elle fait des pauses mais revient à son travail et je la retrouve vers 17h30 à la pochette 39 !

Remarques :

Agée de 14 ans, Paula a vraiment apprécié le fait de manipuler ces cartes, de pouvoir les retourner pour découvrir le mot qu’elle ne connaît pas. Le classement des cartes par phonèmes lui permet de renforcer ceux qu’elles maîtrisent et de répéter ceux qu’elles ne maîtrisent pas. Elle a pu aussi en même temps revoir le genre des noms car l’article est indiqué. Elle n’a pas vu passer le temps et compte bien s’y remettre demain !

Vous aussi utilisez ce matériel en vente dès maintenant sur cette page

En quoi la méthode OML se distingue d’autres propositions ?

Le temps scolaire a été tant diminué que de plus en plus d’enfants sont laissés sur le bord du chemin dans l’apprentissage indispensable de la langue française. Notre belle langue est pleine d’exceptions et de non sens qui gênent des enfants capables de lire mais qui restent dans le questionnement quant aux finesses (et elles sont nombreuses) de la langue française.

La méthode OML est issue d’outils centenaires développés par des spécialistes du langage (pas des éditeurs de livres !). Elle est multi-sensorielle (pas seulement le visuel !) et elle passe en revue tous les phonèmes et graphèmes de la langue française ou de la langue anglaise. Aucun son n’est mis de côté ou oublié, dans un souci d’attention profonde aux finesses de chaque langue, qui souvent finissent par bloquer un apprenant, s’il n’en reçoit pas toutes les explications.

OML est une méthode non commerciale, unique, progressive et destinée à tous ceux qui veulent vraiment maitriser une langue !

 

Réponses aux questions du webinaire sur la méthode OML

Nous partageons ci-après les réponses écrites aux questions reçues à l’occasion du webinaire portant sur la méthode OML en avril 2017.

« Avec cette méthode, comment préserver le libre choix de l’activité de l’enfant ? Après les présentations avec l’adulte, a-t-il la possibilité d’y revenir seul et comment s’opère le contrôle de l’erreur ? »
Dans la pédagogie Montessori, le libre choix est une valeur forte. Même si en classe primaire, celle-ci continue à guider l’enfant dans son travail quotidien, des sessions courtes obligatoires, souvent en petits groupes, sont programmées dans le langage, les mathématiques et les sciences. Avec la méthode OML, l’éducateur propose une session quotidienne d’une durée de 30 minutes environ qui comprend la révision des phonèmes-graphèmes avec les cartes phonétiques, l’introduction d’un nouveau phonème/graphème avec le plateau de sable, l’épellation des mots rouges, les dictées de mots et de phrases. Suite à cette session l’enfant peut continuer son investigation par l’utilisation des cahiers Montessori, l’utilisation des images des phonèmes-graphèmes pour des jeux, des copies de mots, des révisions des sons avec des camarades de la classe, etc. Du matériel complémentaire, comme les petits objets soutient la méthode et applique le libre choix.

Si je veux apprendre l’anglais, avez-vous mis une formation en ligne ?
Notre formation e-learning intitulée « méthode OML en anglais » est destinée aux enseignants de la langue anglaise, pour les primo-apprenants (enfants ou adultes).

Est-ce que les trois écritures (script, cursive et majuscule) sont utilisées ? N’y a-t-il pas une confusion entre la méthode phonétique et syllabique ?
Attention, il n’y a que 2 types d’écriture selon la classification française et chacune étant déclinable en minuscules et majuscules, cela donne quatre types au final. Si l’on prend en compte les polices de caractères multiples qui nous entourent, l’œil de l’enfant s’habitue graduellement à toute cette diversité. Dans la classe, je recommande d’utiliser l’écriture cursive en minuscule le plus possible dans les apprentissages et de laisser les autres de côté avant 6 ans.
Concernant la classification des méthodes d’écriture-lecture que je qualifierais de traditionnelle, là aussi il faut être précis dans ce que l’on décrit et le vocabulaire utilisé, on s’y perd parfois.
« Phonétique » est un adjectif qui caractérise l’utilisation des sons, ou phonèmes, on utilise aussi le mot phonologique, et j’aurais tendance à le conseiller dans la méthode OML. « Syllabique » est un adjectif qui caractérise bien la méthode OML car on travaille avec les sens (visuel, auditif et kinesthésique) sur la construction de la syllabe française (qui peut être composée de une à six lettres parfois -comme dans « étaient » où la 2e syllabe contient six lettres- par exemple).

Je ne sais pas si ça a déjà été précisé, OML c’est le sigle de quels mots SVP ?
Orton-Gillingham Montessori pour les Langues
Orton-Gillingham Montessori for Langages

A quel point ça peut être bénéfique ou non, d’acheter les cahiers et de les utiliser sans avoir suivi la formation ?
Les cahiers Montessori sont très simples à utiliser, même sans avoir suivi de formation Montessori. Les seuls pré-requis concernent les symboles et couleurs pour la grammaire.

Ces mêmes cahiers existeraient-ils pour la langue anglaise ?
Il existe de nombreux supports phonétiques (phonics en anglais) pour la langue anglaise à destination des enfants dans le commerce. Nous ne prévoyons pas de faire les cahiers en anglais pour le moment.

Si on n’utilise que les cahiers, on n’a pas le bénéfice de la méthode OML ?
En effet, les cahiers Montessori, même s’ils s’inspirent de la méthode OML, ne la résument pas à eux seuls puisque l’éducateur OML présente des leçons quotidiennes en plus de l’utilisation des cahiers. Ces derniers facilitent l’application de la méthode OML et la personnalisent auprès de l’enfant puisqu’il a son propre support. Avec les cahiers seuls, l’aspect multi-sensoriel de la méthode OML n’est pas exploité.


Quels sont les pré-requis pour suivre cette formation ? Peut-être avoir fait d’autres modules ?
Merci pour cette question, car il faut parler de ce point. La méthode OML s’adresse à tous, mais je pense qu’il ne faut pas être un éducateur débutant pour pouvoir en tirer le maximum de bénéfice. Le contenu est sérieux et encore une fois, il ne s’agit pas d’une méthode de lecture mais d’une démarche basée sur des travaux et applications internationales centenaires de méthodes multi-sensorielles.

Murielle et Alain, faites-vous le lien avec l’histoire de l’art et les arts visuels pour les enfants d’une classe Montessori suivant cette méthode ?
Intéressant, en effet les arts visuels sont parties intégrantes de la méthode Montessori grâce à la démarche d’utiliser la main, le corps, le toucher et la vue dans les apprentissages. Ils sont plus ou moins utilisés selon la sensibilité et l’expérience de l’éducateur. La méthode OML reste assez pragmatique dans les objectifs langagiers à atteindre mais laisse également une place à la créativité, surtout sensorielle, autour des sons et graphies. Comme par exemple l’exploration du son « ou » par des enregistrements sonores et vibratoires, ou l’exploration du graphème « aient » en trois dimensions par l’utilisation de la pâte à sel et de la peinture.

Un webinaire gratuit et ouvert à tous pour présenter la méthode OML !

Vous êtes les bienvenus au webinaire qui vous expliquera ce que la méthode OML propose à chacun, enfant ou adulte, pour apprendre et enseigner la langue française de façon multi-sensorielle et structurée.

Murielle Lefebvre, créatrice de la méthode, vous présentera les outils très simples qui sont utiles à accompagner les apprenants.

Profitez de cette occasion pour découvrir nos webinaires montessori, l’interface de nos formations e-learning et avoir un aperçu de nos contenus (nombreux et variés !)…

Inscrivez-vous dès aujourd’hui pour avoir accès à ce webinaire gratuit qui aura lieu le 27 avril à 20H00 (heure française) !

Comment permettre à tous les enfants d’apprendre à lire en français

La mesure des trois tiers nous apprend qu’un tiers seulement des enfants apprennent à lire seuls, de façon assez rapide, spontanée et positive. Un deuxième tiers a besoin de quelques leçons spécifiques structurées. Le dernier tiers nécessite une progression structurée et systématique, basée sur la reconnaissance phonologique. Sans ces leçons, ces enfants sont laissés à tout jamais dans un brouillard de lecture qu’ils ne maîtriseront pas tant qu’on ne les aura pas aidés. Il ne s’agit pas forcément d’enfants pour lesquels cette gêne a été détectée, quelques uns masqueront assez longtemps (jusqu’au collège souvent) cette lecture non fluide, dont ils auront honte intérieurement.

Encore une fois, Maria Montessori n’était pas francophone et n’a donc pas pu prévoir un cursus adéquat pour cette langue. Quoiqu’en rapportent les médias, les outils didactiques montessori ne sont pas magiques et ils sont même insuffisants pour amener les deux tiers d’enfants laissés sur le bord du chemin. Attention, traînent sur le net de plus en plus de fichiers, matériels montessori factices dont sont victimes les proies faciles que sont les parents en recherche de solution réelle pour aider leur enfant.

Plus que jamais, il faut proposer des outils didactiques solides, pérennes, multisensoriels pour aider l’entrée et l’installation de chacun dans la lecture. Cela ne se fera pas avec de simples lettres rugueuses ou des dictées dites muettes (!!!!!) – que Maria Montessori n’a jamais inventées d’ailleurs- .

Parce que, depuis plus de 20 ans, nous sommes auprès d’enfants de langues natives différentes, auprès d’enfants ayant des difficultés d’apprentissage (testés par des professionnels du langage et de la psychologie ou non), nous avons vu l’insuffisance flagrante des quelques outils didactiques montessoriens pour le décodage des sons, des syllabes et des mots, si complexes dans la langue française ainsi que pour la construction des mots.

Avec la méthode OML appliquée en trois années consécutives, tout enfant est capable de lire tous les mots de la langue française. Pour cela, il faut des leçons quotidiennes, du matériel sensoriel (Montessori & OML) dont les cahiers montessori que nous avons créés, un réel accompagnement basé sur une pédagogie et une méthode solides.

Oser permettre à tous les enfants d’apprendre la langue française !

Inscrivez-vous à la formation OML en cliquant ici

Suggestions d’utilisation des images de phonèmes/graphèmes dans une classe montessori

Si vous avez acheté le cahier 1 de la série des cahiers montessori sur amazon, vous avez plusieurs solutions pour présenter l’ensemble des images aux enfants. Nous vous en présentons trois exemples ci-après. Si vous avez une photo à partager avec nous, nous la publierons avec joie. Merci à chacun et bon travail avec les enfants.

La première solution est de mettre chaque série dans une pochette plastique. Vous pouvez coller un N° de pochette ou une étiquette avec le phonème/graphème. (Nous avons des modèles tout faits sur support AVERY à vous proposer si besoin).
Le tout est présenté sur un support en carton, vendu avec les pochettes. Il faut compter un budget de 1€ par pochette soit 64€, c’est disponible sur amazon.fr

L’avantage de cette solution est certaine pour l’installation des supports dans la classe.
Pour les enfants, c’est aussi très simple de prendre une pochette pour effectuer le travail à la table ou au tapis et de ranger les images ensuite dans la pochette.

La deuxième solution est disponible sur amazon.com, il s’agit d’un support style américain, en plastique souple avec des lignes en plastique transparent pour mettre les images. Attention à bien choisir la grandeur de votre support pour mettre tous les phonèmes/graphèmes. Le coût est de 30€ (15€ pour chaque support).

L’inconvénient de ce support est qu’il faut choisir le bon pour y mettre les images qu’on souhaite. Les enfants peuvent plus facilement mélanger les images et les faire tomber en les portant à la table ou sur le tapis.
Nous suggérons de mettre les images dans un petit plateau adéquat. Attention à choisir un support dont les lignes transparentes sont assez larges pour bien enfoncer les images et qu’elles tiennent dans le support accroché à la verticale.

La troisième solution, est faite sur mesure. Il s’agit d’un grand support en toile de jute, sur lequel ont été cousues des bandes de plastiques larges. Le coût dépend du fait que vous le faites vous-même ou le faites coudre par un prestataire. Nous pouvons vous communiquer les côtes du patron si besoin.

 

Une formation unique à la langue des signes pour bébé et à la pédagogie Montessori

Nous avons créé en 2015 un module de formation e-learning à la langue des signes française pour bébés selon la pédagogie Montessori. Cette offre est unique en France car elle s’inscrit dans la dynamique et les valeurs de la pédagogie Montessori que notre association fait connaître depuis des années.

Inscrivez-vous à ce cours complet, immédiatement, pour le prix de 290€ TTC et commencez dans 48 heures !

Voici ce que Hélène, une stagiaire au sein de notre Académie qui, avec son mari, sont des assistants maternels auprès de 6 enfants :

La formation que vous proposez est idéale pour pouvoir avoir les bonnes bases car pouvoir offrir aux bébés le moyen de s’exprimer et surtout voir leur visage rayonner lorsqu’ils le font et lorsqu’on les comprend n’a pas de prix !

Hélène

 

 

Qu’est-ce que la classificiation ?

Ce sujet est omniprésent dans la pédagogie Montessori. Hélas, force est de constater qu’il est souvent difficile d’appliquer une classification  internationale et définitive. En effet, nous ne sommes que très rarement, pour ne pas dire jamais, en accord sur le contenu des classifications.

Ainsi le nombre de continents varie selon le continent (justement) sur lequel on se trouve. Appliquer la définition du mot, n’aide en rien croyez-moi. Les fabricants de matériels, prouvent eux-mêmes cette confusion par la vente de globes terrestres différents les uns des autres. Que faire ? Que dire ?

Parlons également de la classification animale qui même dite « ancienne » n’était pas la même suivant les ressources consultées et cela même au sein d’un seul pays. J’ai passé une semaine entière il y a plus de quinze années à essayer d’établir un matériel de classification à partir d’encyclopédies renommées françaises et je m’étais aperçue des différences d’une ressource à l’autre. Désormais, nous avons une classification phylogénétique à proposer aux enfants qui est d’une toute autre complexité. Comment trancher alors ?

apprentis-conjugaison

Enfin, pour travailler actuellement sur la classification des verbes français, je me retrouve de nouveau devant le spectacle des incohérences et guerres de chapelle académiques entre une classification dite ancienne (3 groupes de verbes et puis des verbes irréguliers) et des classifications dites nouvelles, que je qualifierais personnellement d’inutilisables, tant on est allé chercher (je vous laisse interpréter le « on ») la petite bête et surtout la complication pour noyer les enfants en tout premier lieu et puis les adultes aussi. Nous nageons tous dans la même confusion grammairiale (« Nous vivons une époque moderne » disait Philippe Meyer).

Faute ou pas faute ?

 A l’heure où je vous écris, je reçois chaque jour beaucoup d’emails. De très loin parfois comme le Burkina Faso hier, de personnes très différentes comme celui d’une scaphandrière de métier, il y a quelque temps ! Mais aussi des emails issus de fournisseurs de services, très étatiques dirons-nous sans les citer directement. Quand je les lis, je me dis que je ne fais pas plus de fautes qu’eux et cela me rassure. Mais est-ce qu’il faut se rassurer pour autant ou pas ?

Actuellement au sein de notre organisation associative, nous passons des heures à traquer les fautes de nos contenus en priorité sur la plate forme des formations online, qui est un bel outil certes, mais qui n’a pas été conçu pour que l’on puisse aisément mettre un document à jour, rien que parce qu’on a oublié un S a un mot !

Résultat, il faut compter parfois une heure pour seulement ajouter un S manquant. Est-ce rentable, faisable, durable ? Je pense que non.

Alors que faire ? Faut-il laisser l’orthographe français évoluer de sa belle vie ? Faut-il lâcher prise comme on dit ?

coucher-soleil-unique
Je vous laisse lire par vous-même les limites de ce laxisme :

EUROPEENS, ATTENTION, CECI VOUS CONCERNE :

La Commission européenne a finalement tranché : après la monnaie unique, l’Union européenne va se doter d’une langue unique, à savoir… le français.

Trois langues étaient en compétition :
– le français (parlé par le plus grand nombre de pays de l’Union)
– l’allemand (parlé par le plus grand nombre d’habitants de l’Union)
– l’anglais (langue internationale par excellence)

L’anglais a vite été éliminé, pour deux raisons :
l’anglais aurait été le cheval de Troie économique des Etats-Unis et les Britanniques ont vu leur influence limitée au profit du couple franco-allemand en raison de leur légendaire réticence à s’impliquer dans la construction européenne.

Le choix a fait l’objet d’un compromis, les Allemands ayant obtenu que l’orthographe du français, particulièrement délicate à maîtriser, soit réformée, dans le cadre d’un plan de cinq ans, afin d’aboutir à l’eurofrançais.

1. La première année, tous les accents seront supprimés et les sons actuellement distribués entre « s », « z », « c », « k » et « q » seront répartis entre « z » et « k », ze ki permettra de zupprimer beaukoup de la konfuzion aktuelle.

2. La deuzieme annee, on remplazera le « ph » par « f », ze ki aura pour effet de rakourzir un mot komme « fotograf » de kelke vingt pour zent.

3. La troizieme annee, des modifikations plus draztikes zeront pozzibles, notamment ne plus redoubler les lettres ki l’etaient : touz ont auzi admis le prinzip de la zuprezion des « e » muets, zourz eternel de konfuzion, en efet, tou kom d’autr letr muet.

4. La katriem ane, les gens zeront devenu rezeptif a de changements majeurs, tel ke remplazer « g » zoi par « ch », zoi par « j », zoi par « k », zelon les ka, ze ki zimplifira davantach l’ekritur de touz.

5. Duran la zinkiem ane, le « b » zera remplaze par le « p » et le « v » zera lui auzi apandone, au profi du « f ».
Efidamen, on kagnera ainzi pluzieur touch zu le klafie.
Un foi ze plan de zink an achefe, l’ortokraf zera defenu lochik, et le chen pouron ze komprendr et komunike. Le ref de l’Unite kulturel de l’Europ zera
defenu realite !

Je retourne à mes corrections, celles d’éducatrice (donc des enfants) et celles de formatrice (donc des adultes) !