Le bonheur est dans les prés

Nous avons déjà beaucoup expliqué pourquoi la nature est indispensable à l’enfant durant la croissance des enfants. Hélas la question est encore trop peu abordée, surtout parce que la majorité des enfants villes dans les villes : trois quarts des enfants vivent en milieu urbain en 2012 selon des données de l’INSEE.

Certaines écoles françaises sont fières d’annoncer qu’elles ont planté deux arbres dans la cour de récréation de leur école. Urbaines ou pas, elles proposent de plus en plus une cour de récréation stérile, bétonnée dans laquelle l’enfant n’est pas en contact avec la Nature.

Comment faire alors pour répondre aux besoins des enfants ? La réponse est simple : Prévoir et multiplier les contacts avec la Nature, la vraie.
– Désolés de vous annoncer que la plage de Palavas-les-flots en plein mois d’août ne compte pas. –

Pour cela il nous faut accepter de nous (familles et écoles) installer en grande périphérie des villes et d’organiser la vie de famille et professionnelle de telle sorte qu’il y ait un équilibre viable pour chaque élément de la cellule familiale.

La proximité de la forêt ou d’un bois au minimum est indispensable.
Si vous ne pouvez avoir de jardin, les balcons ou terrasses sont un pis aller et peuvent se décorer de grandes jardinières.

Attention, il ne s’agit pas de décoration le jardin ou de proposer des activités effectuées par les adultes comme je l’ai vu dans une école en Savoie où c’était un jardinier qui venait dans l’école pour travailler la terre !

Non, il s’agit des contacts quotidiens que l’enfant va entretenir lui-même, seul, de sa propre initiative avec la Nature.

Demain nous parlerons de la suite et pénétrerons dans la forêt et ses bienfaits.

 

 

 

Les activités équines

Les activités types équines s’avèrent, pour nous éducateurs, souvent ni préparées, ni encadrées car pas pensées selon les bases philosophiques montessori. J’ai cependant pu rencontrer une stagiaire qui avait fait un vrai travail de réflexion montessorienne sur le contact de l’enfant avec l’animal. C’était du pur bonheur pour les enfants et elle-même. Le continuum pédagogique était fluide et suscitait le flow chez l’enfant et l’adulte.

Le cheval étant le meilleur ami de l’homme, il peut être également le meilleur ami de l’enfant, si celui-ci le veut bien. Certains l’ont compris puisque l’équithérapie est possible dans quelques centres équestres. Des disciplines telles que la « médiation par l’animal » émergent et permettent un retour aux sources : contacts rapprochés avec la Nature et donc les Animaux et les Plantes, là où se trouvent des effets bienfaisants sur l’individu.

Alors prenons le temps de bien choisir le lieu et l’animal afin de mettre nos enfants en contact, lors d’une séance positive et bénéfique et laissons-le exprimer ses peurs, ses joies, ses sensibilités.

Demain nous parlerons des activités pédagogiques en relation avec la forêt.

 

 

 

Message du jour d’une stagiaire qui a terminé le niveau 2

« Je tenais à vous remercier vous et Caroline pour la qualité de votre formation.

J’ai eu un immense plaisir à travailler sur votre parcours que je trouve extrêmement bien fait. Il est dense, complet, avec des supports toujours variés. Je ne me suis jamais ennuyée !

Je suis extrêmement satisfaite de la qualité des retours de Caroline, des remarques qu’elle prend toujours le temps de faire, de tous ses encouragements aussi.

Merci ! »

 

Taux des finissants inscrits à notre formation d’éducateurs pour la Maternelle Montessori

Notre taux de finissants est déjà de 70% pour les stagiaires qui ont commencé leur formation en 2017. Rappelons que vous commencez votre cursus à tout moment de l’année, quand vous le décidez.

Nous clôturerons ce taux la veille du dernier jour de 2018 puisque certains ont pu s’inscrire le 31 décembre 2017 et ont donc accès aux cours online jusqu’au 30 décembre 2018.

70% est donc un excellent taux alors que nous ne sommes qu’au mois de juillet 2017 !

Cela est dû à la forte motivation des inscrits, que nous soutenons au quotidien par des échanges réguliers et surtout par des corrections personnalisées, ce qui est unique dans la communauté montessori francophone.

Bon été à vous et inscrivez-vous si vous le souhaitez en cliquant ici

Les mathématiques : Préférez-vous que votre enfant soit guidé par une personne ayant suivi 90 jours de formation ou 3 jours ?

« Actuellement, les étudiants français réussissant le concours d’entrée en ESPE (Ecole Supérieure du Professorat et de l’Education) et déjà titulaires d’un master, quelle que soit sa nature, peuvent dans certaines ESPE n’avoir en deuxième année qu’une vingtaine d’heures de formation spécifique pour enseigner les mathématiques de la maternelle au CM2. »

https://www.letudiant.fr/educpros/actualite/exclusif-formation-des-enseignants-une-reforme-en-preparation.html

Vingt heures de formation pour les enseignants du public, c’est seulement trois jours de formation pour apprendre comment enseigner les mathématiques à nos enfants. C’est aussi ce que proposent dans le privé certains soit-disant formateurs montessori, je vous mets en garde.

Dans nos formations d’éducateur montessori, nous proposons aux éducateurs en section maternelle au minimum un mois pour voir les généralités sur les mathématiques et tout le matériel multi sensoriel car les mathématiques sont « manipulées » par les enfants avant six ans.
Pour le niveau élémentaire, qui dans notre pédagogie, concerne les enfants jusqu’à 12 ans, nous présentons une centaine de leçons avec toujours le matériel didactique multi sensoriel adapté et cela prend au moins 2 mois de formation pour les futurs éducateurs.

Alors 3 jours d’un côté et 90 jours de l’autre ? Quelle formation préférez-vous ? (cliquez ici)

 

Les apports de la Nature au bien-être des enfants

L’été est propice aux contacts avec la nature alors ne nous en privons pas et n’en privons pas les enfants. Tout en appliquant la posture des 5 S (voir le webinaire) que l’on soit parent ou professionnel, les enfants tireront les bénéfices immenses et multi sensoriels s’ils sont plongés dans la Nature.

Senteurs, saveurs, couleurs tout est stigmatisé et réhaussé durant l’été.

Le silence, la grandeur du ciel étoilé, l’immensité et la beauté des paysages, recherchez surtout ce qui sera propice à l’apaisement, la paix, le bien-être.

Grâce à l’immersion dans la Nature, les ondes cérébrales vont osciller et vous permettre un mieux-être.

Alors offrons aux enfants ce beau cadeau en les amenant au plus proche de  la Nature, c’est-à-dire dans une forêt, le long d’une plage déserte, dans un champ de blé ou encore au sommet d’une montagne.

 

Témoignage d’une apprenante éducatrice en classe enfantine

Bonjour Murielle et Bonjour Caroline

Ca y est, mon parcours montessori est fini, c’est passé vite…
L’histoire de l’éducation, les grands concepts Montessoriens, les fiches de matériel ont été très riches et ont suscité chez moi de nouveaux projets. Les écrits tout au long de mon parcours m’ont permis de me remettre à l’écrit, de prendre du recul et de me remettre dans une démarche de réflexion, le stage de 1 mois dans une école Montessori de Paris m’a permis de rendre l’enseignement plus concret et de faire mes premiers pas d’éducatrice Montessori.
Merci pour votre écoute, votre disponibilité, vos encouragements et votre bienveillance.
Le dernier module en LSF pour bébés est venu compléter ma formation et a suscité l’envie d’approfondir cet enseignement, je fais quelques jours d’observations la semaine prochaine au sein de l’Institut des Jeunes Sourds à Bourg la Reine.
En tout cas, je ressors grandie de cette expérience, enrichie, avec de nouveaux projets en tête, ça m’a surtout permis de faire le point sur ce dont j’avais envie pour mon avenir professionnel, à un moment de ma carrière où j’étais un peu perdue.
Encore merci pour tout, j’ignore de quoi mon avenir sera fait, j’ai passé des entretiens dans des écoles montessori parisiennes…
Je vous donnerai d’autres nouvelles à l’occasion, à bientôt,
Gaelle