Nos formations en ligne

Notre chaine YouTube

Méthode OML

Pour prendre contact avec nous…

Chaque fleur(enfant) est différente

Voici une photo

Que voyez-vous ?

Quelques tiges portant des fleurs de couleur, taille et floraison différentes.

Elles sont toutes issues de la même plante, ont reçu la même quantité de soleil et d’eau, de paroles-) et pourtant elles sont uniques.
Elles fleurissent à des moments différents, ont une taille et une couleur différentes.

Il en est de même des enfants d’une même fratrie -)

Bel été à chacune et à chacun.

 

Observation d’adolescents

L’observation est la base de l’Education et donc de la pédagogie de Maria Montessori qui plus est était un médecin de familles.
Chaque formation professionnelle proposée par notre Académie, le détaille précisément.

Hier j’observais un adolescent âgé de 12 ans, dans un petit jardin potager très fourni dont les propriétaires lui avaient demandé l’arrosage nécessaire. Avec la canicule actuelle, il doit le faire chaque soir !
Je m’étais assise en périphérie pour ne pas gêner l’acteur et l’observer pendant le processus car il avait souhaité que je l’accompagne ce soir-là.

J’assistais à la mise en pratique des outils que le propriétaire avait pris soin de bien montrer en réel, lors de 2 séances de préparation.

L’ado jouait avec les robinets à eaux à jets multiples. Les manipulant, les testant dans l’air. Puis il arrosait toutes les plantes, les bonnes comme les « inutiles », les grosses (palmiers) comme les petites. Il chronométrait le temps d’arrosage, il ouvrait et fermait plusieurs robinets.

A un moment, je lui demandais quel était le but de ses actions. Sans hésiter il répondit « utiliser les systèmes d’arrosage ».
Son objectif n’était pas celui de l’adulte : « arroser les plantes utiles, belles ou comestibles » mais « explorer les outils, tester les effets de l’eau qui retombe en pluies de goutelettes, tenter de former un arc-en-ciel… »

Une fois de plus l’observation en périphérie de l’enfant s’avoue passionnante et nous rapproche de son mental et donc de lui -)

Bons arrosages à chacune et à chacun !

Les bébés ont chaud

Selon notre posture des 5S, nous proposons à tout éducateur de bébés d’aménager l’environnement à la canicule qui sévit actuellement en France.

Les bébés ont chaud, et apprécieront de boire, de s’amuser avec de l’eau, d’être dénudés.

C’est l’occasion de les mettre en contact sécurisé avec de l’eau, dans la salle de jeux et dans le jardin.

Attention, les surfeurs le savent, on glisse sur l’eau -)
Le jardin, protégé du soleil, est le lieu idéal, durant quelques minutes dans la matinée ou en fin de journée

Les bébés qui se tiennent assis pourront, verser de l’eau dans de grands bacs posés à terre. Car les dangers de bacs ou seaux d’eau remplis d’eau c’est qu’ils sont lourds.  Une caractéristique que l’enfant apprend assez tôt grâce à ses expériences sensorielles.

Partagez-nous des photos de votre environnement et vive les bébés !

 

Susciter la joie chez l’enfant et l’adolescent (fin)

Dans un collège Montessori les jeunes ont des activités très variées, en lien avec la nature, les animaux, les plantes et en lien avec la communauté sociale de leur lieu de vie.
Le bord du nid (le leur) est proche et la mission des adultes est de les préparer à sauter pour s’envoler avec succès.

Les tâches quotidiennes assignées aux jeunes les valorisent et valorisent leur environnement, double bénéfice. Cela fait naître en eux un sentiment d’utilité, de fierté et de joie, triple bénéfice.

Alors n’attendons pas et offrons-leur tous ces bénéfices dès leur adolescence.

Susciter la joie chez l’enfant et l’adolescent (suite)

Récemment, je partageais avec vous nos joies avec les enfants et les poules et ce soir je tombe sur une page écrite par Maria Montessori nous proposant des leçons sur la poule ! Quand les grands esprits se rencontrent !

Le choix pédagogique déclenche un sens dans l’éducation que vous proposez. C’est un fil conducteur, j’en parlais hier avec une éducatrice montessori qui était perdue. Elle avait papillonné dans des stages de formations, deux jours par-ci, une semaine par-là pour entendre et voir des ressentis et applications de la pédagogie parfois contraires. Cela permet certes de se faire sa propre opinion et vision mais cela ne permet pas à l’adulte, ni à l’enfant, de se construire un squelette solide et stable pour se tenir debout en toute circonstance.

Le fait de saupoudrer un peu de tout dans l’Education (poudre de perlin pinpin dont M. Macron parlait-), comme on le ferait dans une recette de cuisine, donne un résultat sans saveur franche. Un peu de « yoga du rire » ou un peu de « Nature » ne font pas de mal, au contraire, mais ils ne sont pas « axes éducationnels » dont a besoin l’individu pour se construire durant les 18 premières années de sa vie.

La joie est un paramètre dans l’Education mais, c’est une émotion personnelle qui n’est ni l’objectif ni le moyen à elle seule. Elle fait partie du Mental de l’individu, dimension plus large, que nous pouvons accompagner dans une démarche de coaching mental adapté.

« Dans la philosophie Montessori vous trouvez la méthode Montessori, qui peut le plus peut le moins. » Murielle Lefebvre

Manifeste pour le bien des enfants

Barbara est professeur de Mathématiques en collège public et a suivi une formation au sein de notre Académie. Elle parle de son quotidien avec les jeunes de 6e et 5e comme une « épreuve qui dure depuis des mois ».

Des personnes s’expriment sur le sujet sur le site https://www.educationpourlebiendesenfants.fr/actions-en-cours/

Que faisons-nous depuis des pour les enfants, avec les enfants ?

Nous vous laissons y réfléchir.

 

Urgent : remplacement pour fin d’année scolaire dans une école Montessori du 78

URGENT : Educateur(rice) francophone en classe Maternelle (3-6 ans) pour effectuer un remplacement de fin d’année scolaire 2021.

Ecole Orchidées à Port Marly (78) à côté de Saint Germain En Laye.

Saint-Germain-en-Laye

Ecrire à academimef@gmail.com

Plus que des dictées muettes ou des séries roses

Bonjour à chacune et à chacun,

Je réponds ce matin à diverses questions sur le matériel de la méthode OML que nous proposons également dans le cursus Montessori 3-6 et 6-12.
Le cahier 1 qui est le premier matériel de la méthode OML, est composé d’un ensemble de plusieurs centaines de vraies photos en couleurs découpables pour représenter 64 phonèmes/graphèmes de la langue française.

 

Nous sommes passés il y a plus de 15 ans par divers matériels pour le langage qui ne convenaient pas aux enfants, ni aux adultes non plus :
– Vous trouverez sur le net, des « dictées muettes » (expression que je n’utilise pas car vide de sens) de dessins désuets aux traits noirs et que les enfants ne veulent pas utiliser.

– Vous trouverez aussi des séries de toutes les couleurs : roses, vertes, bleues, etc… pas plus jolies et sans progression pédagogique et dont les couleurs ne veulent rien dire.

Nous avons travaillé 3 années pour proposer une méthode avec un matériel évolutif composé de 13 cahiers. Ils sont vendus aux USA également pour soutenir l’apprentissage de la langue française.

Tout le matériel a été testé par des orthophonistes dont une de nos anciens stagiaires lyonnaise, formée à la pédagogie Montessori également.
Dans la continuité des cartes contenues dans le cahier 1, l’enfant va retrouver tous les phonèmes/graphèmes de la langue française, il les mémorisera sans effort. Cela va prendre sens année après année grâce à notre démarche inclusive des sons dans la grammaire, l’orthographe, la conjugaison et le vocabulaire. Les cahiers sont utilisés pendant 3 années parfois par le même enfant qui progresse à son rythme.
Maria Montessori proposait un continuum grâce au matériel qui évoluait en même temps que l’enfant. Par exemple, avec les perles dorées, l’enfant apprend à compter et 10 ans plus tard à extraire une racine carrée !

 

Si vous avez d’autres questions, n’hésitez pas, Caroline a utilisé la méthode OML auprès des adultes en Angleterre et moi auprès des collégiens montessoriens aux USA, car apprendre le français est un vrai challenge !

Bonne journée à chacune et à chacun.

Susciter la joie chez l’enfant et l’adolescent

Parmi les petites joies des enfants, j’assiste depuis quelques mois à celle suscitée par leur premier oeuf recueilli dans le poulailler.
C’est sans masque et un par un lors de leur visite, que je leur propose, fille ou garçon, enfant ou ado, d’aller seul sur le lieu de vie des poules et de s’affranchir de cette tâche de me ramener les oeufs frais du jour.

La plupart du temps, ils n’ont jamais vécu cela, je le sais bien. Et quand je vois leur sourire au moment où ils montrent l’oeuf ramassé et l’autre sourire lorsqu’ils repartent avec « leur » oeuf, je me dis que ces petits instants de joie peuvent laisser des traces et devenir de vraies connexions avec le cycle de la vie.

Ensuite les enfants me posent beaucoup de questions : « Y a-t-il des poussins ? Sont-ils morts ? Pourquoi pas de coq dans le poulailler ? Où as-tu eu tes poules ? Comment on sait qui à pondu quoi ? Combien d’oeufs une poule pond-elle par jour ? « Pourquoi la taille et la couleur des oeufs sont-elles différentes ?… »

Sans arriver forcément à la sempiternelle question « Qui de l’oeuf ou la poule est arrivé en premier.. ? » les enfants sont curieux, ne l’oublions pas et soyons prêts à répondre.

Et puis le dernier sourire est accompagné de l’effet de surprise, puisque je leur propose de préparer leur première omelette multicolore (sans colorant artificiel) et de la déguster ensemble.

Quoi de plus beau qu’un bébé ?

Nous dédicaçons cette journée de Printemps à tous les bébés.

Maria écrit « Nous sommes tous nés de la même façon, renfermant une énigme, que seul le développement de l’individu peut faire déchiffrer à travers ses activités dans le monde. »