Home » Posts tagged 'vocabulaire'

Tag Archives: vocabulaire

Nos formations en ligne

Notre chaine YouTube

Méthode OML

Pour prendre contact avec nous…

Découvrons la finesse du langage

Grâce à la pédagogie de Maria Montessori et à son matériel atypique, l’enfant découvre par lui-même toute la finesse de sa langue : vocabulaire, conjugaisons, préfixes, synonymes…

Un bel artifice de langue pour apprendre à s’exprimer le plus justement possible, expliquer de ce qu’on ressent, décrire ce qu’on fait et narrer ce dont on rêve !

Venez vous former et manipuler vous aussi tout ce matériel sensoriel pour apprendre une langue !

Si vous lâchez l’orthographe, ce sera de plus an plus dif y cil pourent se ki vou lize de le fer…

Hier je recevais un email dont j’ai extrait la phrase qui suit. Ce courriel venait d’un directeur de trois entreprises françaises.

« Nous subissons de plein fouet cette crise, et, nos frais non pas réduits, mais augmentés par la mise en œuvre des barrières de sécurités. »

J’ai souri en lisant cette phrase. Ce chef d’entreprise m’écrit qu’il est financier plus que littéraire; je l’avais perçu.
Et il ajoute que le plus important c’est l’accord commercial. Certes, mais faut-il autant lâcher sur l’orthographe ?

Voici 3 bonnes raisons, à mes yeux, pour lesquelles, nous devons, ensemble continuer à ECRIRE la même langue.

  • Si, comme notre cher Président, Emmanuel Macron, vous prononcez de la même façon « les faits » ou « les fées », vos auditeurs ne sauront pas de quoi vous parlez. – Quoique avec Emmanuel Macron, on se doute que c’est plutôt des premiers dont il parle.- Et les journalistes écriront les uns « faits » les autres « fées » et le quiproquo pourra s’installer rapidement.
  • Si vous lâchez sur l’orthographe, ce sera de plus an plus dif y cil pourent se ki vou lize de le fer…
  • Enfin, pour traduire des langues qui n’ont pas de logique, pas de règles et donc de structure, la traduction sera impossible. Vous vous fermez la porte de l’échange international.

 

  • Et cerise sur le gâteau : si vous lâchez sur le vocabulaire, vous mettrez en place des barrières de sécurité à la place de barrières sanitaires !

A vous de décider si vous souhaitez continuer à apprendre l’orthographe et le vocabulaire de votre langue natale et de les appliquer. Sachez quoiqu’il en soit que cela à un impact et que nous sommes tous concernés, ensemble.

Je suis la première à faire, parfois, de grosses fautes à l’écrit, et j’ai conscience qu’il faut tenter d’en faire le moins possible, pour obtenir une communication de qualité.

 

 

 

 

Suggestions d’utilisation des images de phonèmes/graphèmes dans une classe montessori

Si vous avez acheté le cahier 1 de la série des cahiers montessori sur amazon, vous avez plusieurs solutions pour présenter l’ensemble des images aux enfants. Nous vous en présentons trois exemples ci-après. Si vous avez une photo à partager avec nous, nous la publierons avec joie. Merci à chacun et bon travail avec les enfants.

La première solution est de mettre chaque série dans une pochette plastique. Vous pouvez coller un N° de pochette ou une étiquette avec le phonème/graphème. (Nous avons des modèles tout faits sur support AVERY à vous proposer si besoin).
Le tout est présenté sur un support en carton, vendu avec les pochettes. Il faut compter un budget de 1€ par pochette soit 64€, c’est disponible sur amazon.fr

L’avantage de cette solution est certaine pour l’installation des supports dans la classe.
Pour les enfants, c’est aussi très simple de prendre une pochette pour effectuer le travail à la table ou au tapis et de ranger les images ensuite dans la pochette.

La deuxième solution est disponible sur amazon.com, il s’agit d’un support style américain, en plastique souple avec des lignes en plastique transparent pour mettre les images. Attention à bien choisir la grandeur de votre support pour mettre tous les phonèmes/graphèmes. Le coût est de 30€ (15€ pour chaque support).

L’inconvénient de ce support est qu’il faut choisir le bon pour y mettre les images qu’on souhaite. Les enfants peuvent plus facilement mélanger les images et les faire tomber en les portant à la table ou sur le tapis.
Nous suggérons de mettre les images dans un petit plateau adéquat. Attention à choisir un support dont les lignes transparentes sont assez larges pour bien enfoncer les images et qu’elles tiennent dans le support accroché à la verticale.

La troisième solution, est faite sur mesure. Il s’agit d’un grand support en toile de jute, sur lequel ont été cousues des bandes de plastiques larges. Le coût dépend du fait que vous le faites vous-même ou le faites coudre par un prestataire. Nous pouvons vous communiquer les côtes du patron si besoin.