Home » Posts tagged 'Nature'

Tag Archives: Nature

Nos formations en ligne

Le dernier livre de Murielle !
Notre page sur Facebook
Notre page sur Instagram

Notre chaine YouTube

Méthode OML

C’est le printemps, sortez tous les enfants dans la Nature !

Le printemps est la période explosive de la Nature en Métropole !

Les fleurs (rappelons que ce sont les organes sexuels des plantes) nous indiquent de quelle plante il s’agit. C’est comme si elles revêtaient leur plus beau costume pour se présenter à nous !

Alors emmenez les enfants à leur rencontre. Ils aimeront les couleurs, les grandeurs, les senteurs !

Chaque parcelle naturelle est un festival de plantes différentes. Apprenons à les sentir, les toucher, les dessiner, les nommer, les reconnaître, les classer, les gouter…

Comment les reconnaître ? La diversité vous sautera aux yeux et vous indiquera qu’aucun mauvais produit n’est passé par là depuis un bon moment. Il suffit d’ouvrir grands vos yeux ! Plus il y a de diversité plus la Nature est maîtresse !

Voyez-vous 4 plantes différentes dans cette photo ? Quels sont leur nom vernaculaire ? Leur nom de genre et espèce (en latin donc) ? Leur famille ? Leur vertus médicinales ? Leurs contre-indications ?

Si vous savez répondre, c’est formidable.
Si vous voulez apprendre à répondre à ces questions, et connaître les plantes qui nous entourent et savoir comment les initier aux enfants, nous vous proposons une formation online que nous vous présenterons bientôt sur ce website.

A demain pour la réponse sur les 4 plantes de la photo !

 

 

 

Un grand herboriste français nous a quitté

Patrice de Bonneval, ce nom ne vous dira sûrement pas grand-chose, à moins que vous soyez investi dans le milieu des plantes, était un docteur en pharmacie qui avait pris le chemin des Simples. Il avait créé l‘école lyonnaise des plantes médicinales après avoir revendu son herboristerie afin de se consacrer à la transmission de son savoir.

Certains de ses ouvrages sont disponibles ici :

https://www.adverbum.fr/DesirisMR.html

Même si son style était « rentre-dedans » à l’ancienne, le fond était très humaniste.
Transmettre des savoirs-faire et des savoirs-être humanistes, pacifistes et écologiques est essentiel à la civilisation actuelle et à celle à venir.

 

 

Les enfants découvrent la Nature

C’est le printemps !

Nous sortons enfin dans les jardins, les parcs et les forêts où la Nature s’exprime à tout va !

Ce que les petits enfants verront à coup sûr, ce sont les pâquerettes fleurissant les espaces verts, y compris dans les villes.
Ce ne sont pas de fleurs mais un ensemble de fleurs.
Bellis perennis, de son vrai nom, est composée de fleurs blanches ligulées et de fleurs jaunes tubulaires.
Laissez les enfants cueillir ces astéracées et observez-les avec eux.

 

Les propriétés de la Bellis perennis sont nombreuses et il semble qu’il n’y ait pas de contre-indications, ni effets secondaires. On peut consommer les fleurs et les feuilles, on peut les transformer en huile et on peut infuser les fleurs.

Attention, je ne consulte que des ressources sûres avant toute utilisation. Celles-ci ne se trouvent pas sur l’internet comme vous pouvez l’imaginer car il est pollué de tas d’informations de non spécialistes et on ne sait plus s’y retrouver. J’ai suivi des formations avec des spécialistes français de longue date et je consulte des ouvrages d’experts, des vrais. C’est-à-dire des personnes qui ont reçu des savoirs de maîtres, qui ont expérimenté et documenté leurs propres savoirs, durant des décennies si possible. -Car comme pour la pédagogie montessori, on ne se forme pas en quelques jours, mais plutôt en quelques années-.

On ne peut pas prendre de risque sur sa santé ni celle des autres, alors consultez les ouvrages de :
J.Valnet, P.Lieutaghi, T.Thévenin, M.Mességué, Y.Rocher, F.Cazin, etc.

Lors d’un prochain post, nous verrons comment faire sécher et utiliser les pâquerettes.
En attendant, regardez autour de vous, la Nature nous tend les bras avec sa biodiversité. Et la bonne nouvelle c’est que c’est gratuit; pas la peine de prévoir des bacs potagers dans la cour de récréation ou au bas de votre immeuble.

 

 

 

Un penseur érudit francais : Pierre Lieutaghi

Nous vous proposons aujourd’hui un podcast intéressant de Pierre Lieutaghi, décédé en novembre 2023.

Un grand homme, autodidacte dont on peut s’inspirer grandement pour comprendre le monde actuel et les interconnexions de celui-ci.

https://fichiers.syndicat-simples.org/s/DfoBmyesJjQtYXq

Francis Hallé, grand botaniste français

Je voudrais vous parler de Monsieur Francis Hallé, biologiste et botaniste français.

Je vous invite à découvrir son livre Eloge de la plante, et une vidéo intéressante sur la toile (https://www.youtube.com/watch?v=0PI1k1KZs7k).

Quelles joies de le lire et de l’écouter !

Je partage ces références avec vous dans l’espoir que vous transmettiez cela aux enfants ! Puisque la tendance pédagogique actuelle est d’emmener les enfants dans la Nature, il nous faut préparer le cursus à présenter aux enfants.

Avec la pédagogie Montessori nous sommes chanceux puisque nous utilisons nos 5 sens, le réel (en 3D), l’observation, le dessin, du matériel de classification, des expériences, des grandes histoires.

Connaissez-vous l’arbre au caramel ? Un des rares à avoir des feuilles sur son tronc.

 

 

La botanique, pour quoi faire ?

Hier, je vous parlais de la découverte dans mon jardin d’Arthemis noble, ou camomille romaine dans le jargon français.

C’est une petite plante, qui sera confondue avec des pâquerettes. Mais il suffit d’y approcher son nez pour sentir combien son odeur est puissante. Ce n’est donc pas une pâquerette bien que la famille soit la même, celle des astéracées.

Sans entrer dans un vrai cours de pharmacologie, nous retiendrons aujourd’hui le principe actif le plus notable de la nobiline, auparavant appelée principe amer de la plante.

Récemment, une personne me demandait à quoi servait la botanique ?  S’il est une raison utile ce sont les usages thérapeutiques qu’on peut apprendre des plantes. Un de mes outils, pour les connaître est un guide américain dont le titre est « PDR (Physical Desk Reference) for herbal medicines ». Il y est indiqué que c’est surtout en France qu’est utilisée l’anthémis noble. Contre des maux gastriques; problèmes menstruels et nerveux. Egalement contre les inflammations de la bouche, du nez et de la gorge.
On fait des tisanes et décoctions des fleurs aromatiques. Un vaste chapitre que je n’aborde pas maintenant.

En conclusion, voilà pourquoi la diversité du monde qui nous entoure nous concerne. Elle est belle et elle peut soigner notre corps et notre esprit. Nous sommes reliés au monde vivant car il dépend de nous et nous dépendons de lui. Le connaître, c’est nous connaître, assurer la poursuite de la Grande histoire du monde vivant.

Connaître les plantes est une belle aventure humaine. Car on ne les apprend pas dans les livres ou devant des écrans d’ordinateurs ou téléphones. On en reçoit la connaissance sur le terrain, avec d’autres humains qui l’ont reçue d’autres personnes, etc….

A vous de découvrir et partager maintenant -)

 

 

De la camomille sauvage dans le jardin !

Ce matin, je vois des petites fleurs jaunes et blanches. Je m’approche et quelle joie de voir que ce sont des fleurs de la Camomille ! Elles sentent si fort. Aucun doute.

En tant qu’apprenti botaniste-phytothérapeute, je me saisis par précaution de mon guide Delachaux pour m’assurer du genre et de l’espèce.

Je vais directement à la page de la famille, les astéracées. Depuis 2 ans, je m’efforce de progresser sur les déterminations des 3 derniers rangs de la classification végétale : famille, genre et espèce.

Je sais que j’ai des années pour progresser dans la connaissance de ces merveilles du vivant végétal. Je ne me laisse pas impressionner par la biodiversité et je m’accroche. Je triche souvent un peu avec l’application pour mobile « plantnet » afin de me guider, surtout quand je n’ai pas de clé de détermination sous la main.

Bon, me voici à la page de la clé de détermination entre camomilles et matricaires. Je dois me saisir de ma loupe pour aller observer plus qu’à l’oeil nu pour avancer dans ma détermination. Je suis excitée à l’idée de savoir ce que j’ai à portée de main. Peut-être que je vais pouvoir faire de la tisane de fleurs séchées de camomille d’ici peu !

Je suis la méthode de détermination (c’est ici qu’il faut parler la langue botanique !) :

– Capitules radiés portant à la fois des fleurons ligulés et tubuleux : yes !

– Fleurons ligulés blancs : yes !

– Paillettes présentes : c’est ici qu’il faut une petite pince pour gratter le réceptacle pour voir les paillettes au-dessous des fleurons tubuleux. Je ne vois pas les paillettes. J’ai alors 2 branches (si je puis dire) pour continuer.

– J’expérimente chacune d’elles. Pour l’une je dois observer l’akène, c’est-à-dire le fruit. Ce que je n’ai pas pour le moment étant donné que les plantes sont en fleurs. Il est encore vert et je n’aperçois pas les stries que je dois distinguer.

– Je continue à lire les critères. Fleurons ligulés rapidement réfléchis, réceptacle conique dès sa formation : yes !

Matricaria chamomilla

– Je vérifie le dessin de cette chamomille dans la planche idoine ainsi que sa description

– Plante annuelle (je ne sais pas) à odeur agréable (yes), dressée (no), très rameuse (yes), glabre (no), 60 cm (no). Zut je me suis trompée quelque part. Je dois faire machine arrière pour revenir là où j’ai pas bien vu un critère. Car ma plante est velue (feuilles, tige et bractée de l’involucre).

– Paillettes présentes : yes ! Je les vois désormais.

– Plante vivace couchée ; tubes des fleurons tubuleux ni aplati ni ailé : yes !

Chamaemelum

– Je vérifie le dessin de cette anthémis dans la planche idoine ainsi que sa description

– Plante vivace à odeur agréable (Yes), couchée ou dressée (yes), rameuse (yes), pubescente (yes), jusqu’à 30 cm (yes), feuilles 1,5 à 5 cm (yes), capitules 18 à 25mm de diamètre (yes), solitaires (yes), longuement pédonculées (yes), habitat pelouses sableuses (yes), floraison juillet (yes).

J’ai donc des Chamaemelum nobile dans la jardin dont le nom vernaculaire est Anthémis noble. Et pour les cultivars Chamomille noble.

 

La suite concernant l’utilisation de Chamaemelum nobile très vite, ici même. Et ensuite, je vous raconterai qu’il y a de la menthe pouliot sauvage également dans mon jardin ! Que la Nature est belle et ressourçante !

 

 

C’est le printemps, sortez tous les enfants dehors !

Et laissez-les observer combien la Nature est belle !!!!

C’est au printemps qu’on peut voir beaucoup de fleurs (organes reproducteurs des plantes à fleurs). Alors profitons-en et ouvrons nos yeux et nos narines en grand.

 

 

 

C’est le moment d’observer la Nature avec les enfants !

Nous sommes au printemps, saison propice pour la classification des plantes, grâce à leurs fleurs notamment.

Quoi de plus beau que d’accéder à la contemplation des fleurs des champs et des jardins ? Et à celle des insectes, consommateurs intéressés aussi par cette saison !

 

Grâce à une loupe de poche d’une valeur de quelques euros, vous pouvez accéder à un nouveau monde époustouflant de beauté !

A mettre dans les mains des enfants -)

 

Je partage quelques photos du jour. Ce ne sont pas des plantes à fleurs mais c’est beau quand même !

C’est la saison des crosses de fougères ou têtes de violon. Je vous propose d’aller en admirer dès que possible avant qu’elles ne disparaissent; la nature est cyclique.

 

 

 

 

 

Devinette estivale

La nature nous montre ses merveilles et sa force.
C’est le spectacle que nous proposons aux enfants des écoles Montessori qui assistent quotidiennement à cette beauté naturelle.

Devinez de quelle plante vient ce ressort naturel ?
Indice : c’est une plante du potager familial et estival

Réponse dans les prochains posts de ce site.