Home » Posts tagged 'lecture'

Tag Archives: lecture

Montessori pour mon bébé

Les albums des leçons Montessori

Commandez-les sur Amazon !

Les cahiers Montessori

Les cahiers Montessori
Commandez-les sur Amazon !

Notre livre « La pédagogie Montessori illustrée »

Commandez-le en version papier ou ebook

Notre livre « 365 jours d’école à la maison »

Notre livre : 365 jours d'école à la maison
Commandez-le en version papier ou ebook

Notre livre « Montessori pour les bébés »

Commandez-le en version papier sur Amazon.fr

OML sur Youtube

OML sur Youtube

En quoi la méthode OML se distingue d’autres propositions ?

Le temps scolaire a été tant diminué que de plus en plus d’enfants sont laissés sur le bord du chemin dans l’apprentissage indispensable de la langue française. Notre belle langue est pleine d’exceptions et de non sens qui gênent des enfants capables de lire mais qui restent dans le questionnement quant aux finesses (et elles sont nombreuses) de la langue française.

La méthode OML est issue d’outils centenaires développés par des spécialistes du langage (pas des éditeurs de livres !). Elle est multi-sensorielle (pas seulement le visuel !) et elle passe en revue tous les phonèmes et graphèmes de la langue française ou de la langue anglaise. Aucun son n’est mis de côté ou oublié, dans un souci d’attention profonde aux finesses de chaque langue, qui souvent finissent par bloquer un apprenant, s’il n’en reçoit pas toutes les explications.

OML est une méthode non commerciale, unique, progressive et destinée à tous ceux qui veulent vraiment maitriser une langue !

 

Réponses aux questions du webinaire sur la méthode OML

Nous partageons ci-après les réponses écrites aux questions reçues à l’occasion du webinaire portant sur la méthode OML en avril 2017.

« Avec cette méthode, comment préserver le libre choix de l’activité de l’enfant ? Après les présentations avec l’adulte, a-t-il la possibilité d’y revenir seul et comment s’opère le contrôle de l’erreur ? »
Dans la pédagogie Montessori, le libre choix est une valeur forte. Même si en classe primaire, celle-ci continue à guider l’enfant dans son travail quotidien, des sessions courtes obligatoires, souvent en petits groupes, sont programmées dans le langage, les mathématiques et les sciences. Avec la méthode OML, l’éducateur propose une session quotidienne d’une durée de 30 minutes environ qui comprend la révision des phonèmes-graphèmes avec les cartes phonétiques, l’introduction d’un nouveau phonème/graphème avec le plateau de sable, l’épellation des mots rouges, les dictées de mots et de phrases. Suite à cette session l’enfant peut continuer son investigation par l’utilisation des cahiers Montessori, l’utilisation des images des phonèmes-graphèmes pour des jeux, des copies de mots, des révisions des sons avec des camarades de la classe, etc. Du matériel complémentaire, comme les petits objets soutient la méthode et applique le libre choix.

Si je veux apprendre l’anglais, avez-vous mis une formation en ligne ?
Notre formation e-learning intitulée « méthode OML en anglais » est destinée aux enseignants de la langue anglaise, pour les primo-apprenants (enfants ou adultes).

Est-ce que les trois écritures (script, cursive et majuscule) sont utilisées ? N’y a-t-il pas une confusion entre la méthode phonétique et syllabique ?
Attention, il n’y a que 2 types d’écriture selon la classification française et chacune étant déclinable en minuscules et majuscules, cela donne quatre types au final. Si l’on prend en compte les polices de caractères multiples qui nous entourent, l’œil de l’enfant s’habitue graduellement à toute cette diversité. Dans la classe, je recommande d’utiliser l’écriture cursive en minuscule le plus possible dans les apprentissages et de laisser les autres de côté avant 6 ans.
Concernant la classification des méthodes d’écriture-lecture que je qualifierais de traditionnelle, là aussi il faut être précis dans ce que l’on décrit et le vocabulaire utilisé, on s’y perd parfois.
« Phonétique » est un adjectif qui caractérise l’utilisation des sons, ou phonèmes, on utilise aussi le mot phonologique, et j’aurais tendance à le conseiller dans la méthode OML. « Syllabique » est un adjectif qui caractérise bien la méthode OML car on travaille avec les sens (visuel, auditif et kinesthésique) sur la construction de la syllabe française (qui peut être composée de une à six lettres parfois -comme dans « étaient » où la 2e syllabe contient six lettres- par exemple).

Je ne sais pas si ça a déjà été précisé, OML c’est le sigle de quels mots SVP ?
Orton-Gillingham Montessori pour les Langues
Orton-Gillingham Montessori for Langages

A quel point ça peut être bénéfique ou non, d’acheter les cahiers et de les utiliser sans avoir suivi la formation ?
Les cahiers Montessori sont très simples à utiliser, même sans avoir suivi de formation Montessori. Les seuls pré-requis concernent les symboles et couleurs pour la grammaire.

Ces mêmes cahiers existeraient-ils pour la langue anglaise ?
Il existe de nombreux supports phonétiques (phonics en anglais) pour la langue anglaise à destination des enfants dans le commerce. Nous ne prévoyons pas de faire les cahiers en anglais pour le moment.

Si on n’utilise que les cahiers, on n’a pas le bénéfice de la méthode OML ?
En effet, les cahiers Montessori, même s’ils s’inspirent de la méthode OML, ne la résument pas à eux seuls puisque l’éducateur OML présente des leçons quotidiennes en plus de l’utilisation des cahiers. Ces derniers facilitent l’application de la méthode OML et la personnalisent auprès de l’enfant puisqu’il a son propre support. Avec les cahiers seuls, l’aspect multi-sensoriel de la méthode OML n’est pas exploité.


Quels sont les pré-requis pour suivre cette formation ? Peut-être avoir fait d’autres modules ?
Merci pour cette question, car il faut parler de ce point. La méthode OML s’adresse à tous, mais je pense qu’il ne faut pas être un éducateur débutant pour pouvoir en tirer le maximum de bénéfice. Le contenu est sérieux et encore une fois, il ne s’agit pas d’une méthode de lecture mais d’une démarche basée sur des travaux et applications internationales centenaires de méthodes multi-sensorielles.

Murielle et Alain, faites-vous le lien avec l’histoire de l’art et les arts visuels pour les enfants d’une classe Montessori suivant cette méthode ?
Intéressant, en effet les arts visuels sont parties intégrantes de la méthode Montessori grâce à la démarche d’utiliser la main, le corps, le toucher et la vue dans les apprentissages. Ils sont plus ou moins utilisés selon la sensibilité et l’expérience de l’éducateur. La méthode OML reste assez pragmatique dans les objectifs langagiers à atteindre mais laisse également une place à la créativité, surtout sensorielle, autour des sons et graphies. Comme par exemple l’exploration du son « ou » par des enregistrements sonores et vibratoires, ou l’exploration du graphème « aient » en trois dimensions par l’utilisation de la pâte à sel et de la peinture.

Comment permettre à tous les enfants d’apprendre à lire en français

La mesure des trois tiers nous apprend qu’un tiers seulement des enfants apprennent à lire seuls, de façon assez rapide, spontanée et positive. Un deuxième tiers a besoin de quelques leçons spécifiques structurées. Le dernier tiers nécessite une progression structurée et systématique, basée sur la reconnaissance phonologique. Sans ces leçons, ces enfants sont laissés à tout jamais dans un brouillard de lecture qu’ils ne maîtriseront pas tant qu’on ne les aura pas aidés. Il ne s’agit pas forcément d’enfants pour lesquels cette gêne a été détectée, quelques uns masqueront assez longtemps (jusqu’au collège souvent) cette lecture non fluide, dont ils auront honte intérieurement.

Encore une fois, Maria Montessori n’était pas francophone et n’a donc pas pu prévoir un cursus adéquat pour cette langue. Quoiqu’en rapportent les médias, les outils didactiques montessori ne sont pas magiques et ils sont même insuffisants pour amener les deux tiers d’enfants laissés sur le bord du chemin. Attention, traînent sur le net de plus en plus de fichiers, matériels montessori factices dont sont victimes les proies faciles que sont les parents en recherche de solution réelle pour aider leur enfant.

Plus que jamais, il faut proposer des outils didactiques solides, pérennes, multisensoriels pour aider l’entrée et l’installation de chacun dans la lecture. Cela ne se fera pas avec de simples lettres rugueuses ou des dictées dites muettes (!!!!!) – que Maria Montessori n’a jamais inventées d’ailleurs- .

Parce que, depuis plus de 20 ans, nous sommes auprès d’enfants de langues natives différentes, auprès d’enfants ayant des difficultés d’apprentissage (testés par des professionnels du langage et de la psychologie ou non), nous avons vu l’insuffisance flagrante des quelques outils didactiques montessoriens pour le décodage des sons, des syllabes et des mots, si complexes dans la langue française ainsi que pour la construction des mots.

Avec la méthode OML appliquée en trois années consécutives, tout enfant est capable de lire tous les mots de la langue française. Pour cela, il faut des leçons quotidiennes, du matériel sensoriel (Montessori & OML) dont les cahiers montessori que nous avons créés, un réel accompagnement basé sur une pédagogie et une méthode solides.

Oser permettre à tous les enfants d’apprendre la langue française !

Inscrivez-vous à la formation OML en cliquant ici

« Elever un enfant c’est lui apprendre à se passer de nous. » Ernest Legouvé

Ernest Legouvé (1807- 1903), académicien français et fils d’académicien (http://www.academie-francaise.fr/les-immortels/ernest-legouve),  cultive les perles dans ses ouvrages nombreux qu’il nous a laissés. Selon lui « Rien n’est petit dans la grande affaire de l’Education ». C’était la phrase d’introduction de son livre L’art de la lecture paru en 1877.