Home » Posts tagged 'biais cognitifs'

Tag Archives: biais cognitifs

Nos formations en ligne

Notre page sur Facebook
Notre page sur Instagram

Notre chaine YouTube

Méthode OML

Pour prendre contact avec nous…

« Il a rattrapé son retard » ou comment refuser les peurs des autres

Hier, je parlais avec une maman d’un enfant à troubles autistiques. Dans la conversation, elle me dit  « Il a rattrapé son retard en CP ».
De quoi parle-t-elle ? Du retard pour arriver à l’heure en classe ? Du retard dans ses exécutions d’apprentissage ?
Je lui demande gentiment d’expliquer ce que cela signifie pour elle.
Elle se lance alors dans des descriptions qui sont plus des comparaisons. « Il écrit en cursif comme les autres ! »

Cette maman porte le poids de ses peurs. D’où viennent-elles ?


C’est souvent notre entourage qui nous propose ses peurs. Et chaque jour nous sommes capables de mettre sur notre dos des peurs, nous chargeant toujours plus.

Comment faire pour se décharger ?

Nous pouvons entendre ce qu’on nous dit, mais c’est important, de ne pas transformer cela en peurs.

« Votre enfant a du retard ». « A qu’est-ce qui vous faire dire cela ? »

« Il n’écrit pas du tout ». « Est-ce que c’est définitif ? »

« Il ne joue pas avec d’autres camarades. » « A la maison, il joue avec ses soeurs. »

« Il n’arrive pas à se concentrer ». « Il construit des maquettes lego durant des heures. »

Les peurs des parents deviennent souvent les peurs de leurs enfants et ainsi de suite dans la succession généalogique.

Idem sur les menaces. Si autour de vous certains fonctionnent dans le mode « menaces », ils ne pourront poursuivre longtemps ainsi la relation, car c’est vous qui avez le pouvoir de ne pas activer les paroles en charges menaçantes. Ce ne sont que des paroles.

« On ne pourra pas le faire passer en CE1 ». « Il a prouvé, dans plusieurs domaines, qu’il pouvait s’adapter. »

« S’il ne fait pas ses devoirs de Mathématiques, il ne pourra pas progresser ». « Actuellement, il grandit beaucoup et cela le fatigue énormément.’

Attention, il ne s’agit pas de se soustraire aux lois, ni aux organisations. Il s’agit de ne pas créer de peurs inutiles, qui ont pour conséquences de nous déstabiliser, nous ralentir voire nous nuire.

Murielle Lefebvre
Educatrice du mental

 

Laissez les animaux tranquilles !

Jusqu’à récemment je pensais que de dire aux enfants « tu dois te laver les mains avant le repas », ou aux adultes « vous n’avez pas le droit de vous garer sur le trottoir » aurait un impact. Puis j’ai compris que je pouvais le dire; mais je ne devais pas attendre de réponse, ou tout au moins la réponse que j’attendais moi. Les enfants ne vont pas se laver les mains parce qu’ils se disent qu’elles ont capté des microbes et saletés, les adultes se garent sur le trottoir en se disant qu’il n’y a pas de place ailleurs et que l’autre automobiliste ne leur a pas laissé assez d’espace pour une 2e voiture.

L’impact sur l’autre est non mesurable et variable. Le médecin donne ses prescriptions médicales pour vous guérir, selon lui. Certains « patients » vont suivre à la lettre, d’autres feront le contraire, rien du tout ou aménagerons….

Tout ceci se nomme BIAIS COGNITIFS et nous en faisons tous. Nous interprétons le monde extérieur instantanément. Et cela peut déclencher une réaction vive en face de nous car l’autre n’a pas forcément les mêmes BIAIS COGNITIFS.

Mon fils chasse la poule du nichoir pour qu’elle aille manger et laisse la place à la suivante. Cela me met en colère car ma posture est de « laisser les poules pondre » comme elles le décident et de ne pas m’immiscer dans la vie sociale du poulailler.

Tout est MENTAL, y compris le poulailler !