Les questions fréquentes sur MONTESSORI

L’éducation Montessori c’est : 4000 écoles aux USA, 2000 au Japon, 200 au Canada, 200 en Europe et 40 en France.

  • Pourquoi inscrire son enfant dans une école Montessori ?
  • Quelles sont les autres éducations alternatives en France ?
  • Quelles sont les principales différences entre l’enseignement Montessori et l’enseignement traditionnel ?

1- Pourquoi inscrire son enfant dans une école Montessori ?

Plus qu’une méthode pédagogique, Maria Montessori a développé grâce à ses observations, recherches et réflexions une technique d’éducation et du matériel didactique.

Voici quelques-unes de ces découvertes :

  • Une ambiance de travail avec des tranches d’âges mélangés, sources d’apprentissages et d’échanges
  • Le libre choix d’une activité
  • L’amour de l’ordre, inné chez l’enfant de 18 mois à 3 1/2 ans
  • La concentration mentale
  • L’amour de la répétition
  • Les enfants préférent le travail au jeu
  • Pas de sanction
  • L’amour du silence
  • Le matériel didactique auto-correctif, de difficulté unique
  • « Aide-moi à faire seul »

2- Quelles sont les autres éducations alternatives en France ?

FREINET (Français, 1896 – 1966)

« L’école de demain sera centrée sur l’ enfant ou elle ne sera pas. » Le mouvement Freinet a imaginé des outils d’apprentissages personnalisés parce que les enfants sont différents (l’entretien du matin, des textes et dessins libres, la correspondance, des fichiers de travail autocorrectifs, etc…). 20000 enseignants de l’éducation nationale appliquent les techniques pédagogiques de Freinet. Les enfants fabriquent et impriment des textes.
I.C.E.M-pédagogie Freinet – 10 chemin de la Roche Montigny 44000 Nantes

Lien Freinet sur le web http://www.icem-pedagogie-freinet.org/

L’école de VITRUVE

Ecole primaire de l’est parisien créée en 1962. Il y a 10 instituteurs pour 9 classes, par roulement la dixième personne est directrice de l’école.

DECROLY

Une seule école à St-Mandé. « c’est vers l’enfant que tout se dirige, c’est de l’enfant que tout rayonne ». Le docteur Decroly (1871 1932), médecin belge, a subi l’influence américaine de Dewey, qu’il a contribué à faire connaître en traduisant dans notre langue l’un de ses livres : « Comment nous pensons ».Il a connu et apprécié l’oeuvre de Maria Montessori. Durant sa trop brève carrière, comme professeur à l’Institut supérieur de pédagogie, puis à l’université de Bruxelles, il n’a cessé de conduire un double travail de psychologue et d’éducateur, associant sans cesse la recherche psychologique et l’application de ses résultats au travail pédagogique.C’est en cela qu’il représente le type achevé du psychopédagogue.

LA NEUVILLE

Groupe de Recherches Pédagogiques Françoise Dolto Château de Tachy 77650 CHALMAISON

Deux parrains pour cette école fondée en 1973 : Fernand OURY et Françoise DOLTO. Une quarantaine d’enfants âgés de 6 à 15 ans et six adultes vivent en communauté en internat du lundi au vendredi.

L’API

Ecole de l’action pédagogique institutionnelle Le bourg 61550 SAINT EVROULT N.-D. DU BOIS

24 enfants âgés de 6 à 10 ans vivent en internat à l’école de l’API. Cette école a été fondée en 1991 en Normandie.

MONTESSORI

cf. ci-dessus 4000 écoles aux USA, 2000 au Japon, 200 au Canada, 200 en Europe et 50 en France.

COUSINET

« L’enfant est bon par nature, l’enfant n’a à être ni éduqué, ni même à s’éduquer, il n’a pas d’autres choses à faire qu’à vivre. »

STEINER (Autrichien 1861-1925)

Rudolf Steiner créé sa première école en 1919 à Stuttgart, dans le cadre de la fabrique de cigarettes Waldorf-Astoria. Les écoles regroupent moins de 500 enfants âgés de 3 à 18 ans. Il y a 15 écoles en France et 600 dans le monde. Conception ésotérique de l’école. Deux écoles sont sous contrart de l’éducation nationale à Verrières le Buisson (91) et à Chatou. Fédération des écoles STEINER : 5 rue G. Clémenceau 78400 CHATOU

LA MAISON DES ENFANTS

Créée en 1968, l’école de la cartoucherie dans le bois de Vincennes regroupe ne une classe 25 enfants de 2 ans 1/2 à 9 ans. Les enfants participent à des ateliers divers.

3- Quelles sont les principales différences entre l’enseignement Montessori et l’enseignement traditionnel…

# Développement social et intellectuel dans l’enseignement Montessori

  • l’éducateur a un rôle non intrusif dans la classe
  • l’environnement et la méthode encouragent l’auto-discipline
  • l’instruction est principalement individuelle
  • les âges sont mélangés
  • les groupes encouragent les enfants à s’enseigner et s’aider les uns les autres
  • l’enfant choisit son propre travail
  • l’enfant découvre par lui-même les concepts avec du matériel auto-correctif
  • l’enfant travaille aussi longtemps qu’il le souhaite sur le projet qu’il a choisi
  • l’enfant situe sa propre vitesse d’apprentissage
  • l’enfant repère ses erreurs grâce au matériel
  • l’enfant renforce l’apprentissage par la répétition de son travail et les sensations intérieures positives
  • il y a du matériel multi-sensoriel pour une découverte physique
  • il y a un programme structuré pour l’apprentissage de la santé et de l’environnement (cirer ses chausssures, laver la table,etc…)
  • l’enfant peut travailleur où il le souhaite, il se déplace dans la classe et parle à qui il souhaite (sans perturber le travail des autres) ; le travail en groupe est une volonté
  • on organise un programme de présentation de la philosophie Montessori et de participation dans le processus d’apprentissage pour les parents

# Développement social et intellectuel dans l’enseignement traditionnel

  • l’enseignant est au centre de la classe
  • l’enseignant agit comme imposeur premier de la discipline
  • l’instruction est en groupe et individuelle
  • les groupes se font par tranche d’âges
  • la plupart des enseignements sont donnés par l’enseignant
  • il y a un programme structuré pour l’enfant
  • l’enfant est guidé dans la conceptualisation par l’enseignant
  • l’enfant a en général un temps de travail aloué
  • l’allure de l’instruction est fixée par le groupe
  • l’enseignant corrige les erreurs par la répétition et les récompenses
  • l’apprentissage est renforcé extérieurement
  • il y a peu de matériel pour le développement sensoriel
  • peu d’accent mis sur l’apprentissage de la santé
  • l’enfant a en général sa chaise personnelle ; on l’encourage à y rester tranquille, à écouter et à participer durant les leçons de groupes
  • l’implication des parents est volontaire