Home » La philosophie (bien plus que la pédagogie) de Maria Montessori » Questions & réponses sur la philosphie Montessori

Nos formations en ligne

Notre chaine YouTube

Académie TMF sur Facebook

Méthode OML

Questions & réponses sur la philosphie Montessori

Page en construction, merci de votre compréhension

Les questions fréquentes sur MONTESSORI

Depuis l’année 1907, ont vu le jour, 5000 écoles Montessori aux USA, 2000 au Japon, 200 au Canada, 200 en Europe et 50 en France. Les chiffres ne sont qu’approximatifs, comme toujours, car il est difficile de répertorier les écoles, même en France !

Voici les trois questions principales que se posent les personnes qui découvrent cette pédagogie

  • 1- Quelles sont les principales différences entre l’enseignement Montessori et l’enseignement traditionnel ?
  • 2- Pourquoi inscrire son enfant dans une école Montessori ?
  • 3- Quelles sont les autres éducations alternatives en France ?

 

1- Quelles sont les principales différences entre l’enseignement Montessori et l’enseignement traditionnel

Plus qu’une méthode pédagogique, Maria Montessori a développé grâce à ses observations, recherches et réflexions une philosophie d’éducation et du matériel didactique.

Voici quelques-unes de ces découvertes :

  • Une ambiance de travail avec des tranches d’âges mélangés, sources d’apprentissages et d’échanges
  • Le libre choix d’une activité
  • L’amour de l’ordre, inné chez l’enfant de 18 mois à 3 1/2 ans
  • La concentration mentale
  • L’amour de la répétition
  • Les enfants préfèrent le travail au jeu
  • Pas de sanction nécessaire
  • L’amour du silence
  • Le matériel didactique auto-correctif, de difficulté unique
  • « Aide-moi à faire seul »

Dans une école montessori (nous déconseillons d’appliquer cela dans une seule classe d’une école, ce qui a été fait et est un énorme erreur à éviter) le projet pédagogique s’appuie sur les travaux de Maria, c’est-à-dire l’ambiance et l’environnement seront conformes à ce qu’elle a transmis par écrit et par l’intermédiaire des milliers de personnes qu’elle aura formées de son vivant, ceux-ci nous ayant transmis de nouveau ce qu’ils ont appris et pratiqué.
J’estime que nous en sommes à la 5ème génération d’éducateurs montessoriens. Voici mon calcul :
Mario, né en 1900 a lui-même été formé par sa maman (1re génération). Il a eu quatre enfants (2e génération), qui ont eu des enfants (3e génération) en âge d’être grands-parents aujourd’hui, ce qui nous mène à cinq générations depuis Maria elle-même.

 

2- Pourquoi inscrire son enfant dans une école Montessori ?

 

3- Quelles sont les autres éducations alternatives en France ?

Je ne connais qu’une autre alternative à celle de Maria Montessori, c’est celle de Rudolf Steiner. En effet, encore une fois, on ne parle pas de proposer un livre de lecture avec des petits bonhommes, des cours de philosophie pour enfants, des séances de yoga ou de jeux sur les émotions pour prétendre à être une école alternative. C’est tout un ensemble de savoirs, savoirs-être et savoirs- faire au quotidien avec les enfants selon des directives précises et conformes de grands pédagogues qui ont réfléchi, écrit et dont les « programmes » ont été vécu par des milliers d’enfants dans des continents différents. C’est cela une pédagogie.

STEINER (Autrichien 1861-1925)

Rudolf Steiner créé sa première école en 1919 à Stuttgart, dans le cadre de la fabrique de cigarettes Waldorf-Astoria. Les écoles regroupent moins de 500 enfants âgés de 3 à 18 ans. Il y a 15 écoles en France et 600 dans le monde. Conception ésotérique de l’école. Deux écoles sont sous contrart de l’éducation nationale à Verrières le Buisson (91) et à Chatou. Fédération des écoles STEINER : 5 rue G. Clémenceau 78400 CHATOU