Les albums des leçons Montessori

Commandez-les sur Amazon !

Les cahiers Montessori

Les cahiers Montessori
Commandez-les sur Amazon !

Notre livre « Montessori pour les bébés »

Commandez-le en version papier sur Amazon.fr

Notre livre « La pédagogie Montessori illustrée »

Commandez-le en version papier ou ebook

Notre livre « 365 jours d’école à la maison »

Notre livre : 365 jours d'école à la maison
Commandez-le en version papier ou ebook

OML sur Youtube

OML sur Youtube
OML sur Youtube

Education pour la vie, extraits de la lettre N°26

 

 

==================

Edito par Murielle Lefebvre

Un couteau est-il dangereux ?

Il pourrait être dangeureux et pourrait être utile.

Nous enfermons les choses dans des certitudes que nous transmettons à l’enfant.

Nous répétons souvent durant l’enfance “attention”, “c’est dangereux”, “ce n’est pas bien”, “ce n’est pas beau”, “ça fait peur”, etc.

Mais qu’est-ce qui n’est pas beau ?

Selon nos critères personnels ou des critères culturels, nous jugeons de la beauté d’un objet ou d’un événement.

Je me souviens avoir observé avec mes enfants, quand nous vivions en Floride, d’autres enfants qui se roulaient littéralement dans de la boue après une averse chaude comme il y en a souvent en Floride;

Mes 2 fils observaient leurs 2 copains éclater de rire, se lancer la boue à pleines mains, se courir après et plonger sur le sol glissant. Au début nous avions une moue de dégout, puis peu à peu nous nous sommes mis à rire et mes fils ont fini par les envier vraiment.

Pouvons-nous et devons-nous supprimer de l’environnement de l’enfant tout ce que nous jugeons comme dangereux, fragile, laid ?

Que restera-t-il ?

Que faire ?

Maria Montessori propose de soigner l’ambiance autour de l’enfant. Mais on ne peut proposer des petites chaises et petits outils partout dans le quotidien de l’enfant. Le monde environnant est celui des adultes. En France, l’enfant n’est qu’une source de business pour les marques de nourriture ou de jouets en plastique. Combien de commerces pensent à sécuriser leur accueil aux plus jeunes, à installer un petit coin pour les occuper sagement pendant que les adultes font leurs affaires ?

Combien de restaurants n’ont même pas de chaises hautes ?

Trop.

L’enfant est vierge de toute expérience et repères. Certains auront besoin d’être stimulés pour prendre des risques, d’autres nous effraieront tellement ils nous semblent sans limite. Il doit se les approprier et l’interdire de tout toucher ou ressentir n’est pas une solution pour lui permettre de grandir.

Merci de nous lire et de nous être fidèle.

Murielle Lefebvre – Responsable pédagogique de TMF

============================

Le futur de la pédagogie Montessori

Par Alain LEFEBVRE

Comment les classes Montessori évoluent-elles et quel est le futur de  la  pédagogie de Maria Montessori ?

Les critiques contemporains de Maria Montessori prétendent qu’ils doivent baser leur évaluation exclusivement sur les écrits de celle-ci, parce que les écoles Montessori sont si diverses et variées qu’ils ne savent pas quelles écoles utiliser comme modèles.

En disant ceci, ils révèlent qu’ils ont manqué le point essentiel du travail de Maria Montessori.

Bien que les écoles Montessori diffèrent à la fois à l’intérieur des pays et à l’extérieur, elles sont précisément différentes parce que Maria Montessori respectait tant l’unicité que l’universalité dans le développement de chaque enfant.

Comment sont les salles de classe Montessori aujourd’hui ?

L’emploi de l’ordinateur dans la classe traditionnelle a suscité beaucoup de débats par exemple. Qu’en est-il l’utilisation de cet outil dans une classe Montessori ?

Eh bien, dans les classes Montessori aussi, les enfants utilisent de plus en plus d’ordinateurs. Certains critiques affirment que ces changements signifient que ces classes ne respectent plus les critères de Maria Montessori.

Allons au-delà de cette position figée et admettons que l’évolution des besoins est complètement compatible avec les perspectives originelles et originales de Maria Montessori … Et de son exhortation à « suivre l’enfant ».

Avec les nombreux changements qui ont lieu dans la salle de classe Montessori, quel est l’avenir de cette pédagogie ?

Marlene Barron, directrice de West Side Montessori School à New York et membre de la faculté des études supérieures à New York University décrit l’approche Montessori comme « un état d’esprit, une constellation de concepts, de valeurs; des préceptes et des pratiques qui en font une vision particulière de la réalité ».

Le paradigme de la culture Montessori est sensible et hautement adaptable. Cette adaptabilité explique pourquoi l’approche Montessori est efficace dans divers contextes. Cette capacité à s’adapter dans un contexte mondial, à des contextes culturels différents suggère que Montessori sera « une force dans le monde entier à l’avenir, dans le XXIe siècle » (Loeffler).